Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je reviens de loin »

Ecrit par Martial HESPEL

De retour à la compétition après six mois loin des courts, le Niçois Alexandre Massa fait un retour remarqué depuis un mois sur le circuit Future. Il est cette semaine à Grasse.

Comme à Angers il y a une semaine, Alexandre Massa est sorti victorieux des qualifications du 15.000$ de Grasse. Le Niçois fait même beaucoup mieux cette fois en se qualifiant pour les huitièmes de finale, avec la manière, face à l’Ukrainien Marat Deviatriarov (643e). 

« Je réalise un match plutôt bon. Je mène 5-3 au premier set et j’ai même une balle sur son service pour conclure mais je rate mon coup droit. Par la suite, je suis tendu au moment de conclure le set. Je suis un peu mou et je manque d’agressivité. Il revient à 5-5 puis mène 5-6. A ce moment là je retrouve une première balle pour égaliser à 6-6. En étant plus agressif je gagne le tie-break 7 à 4. » Malgré le retour de l’Ukrainien, Massa bascule donc en tête. « Je remporte le premier jeu de la deuxième manche : long et très disputé. Derrière, il réalise un grand jeu avec de grosses premières au service et un gros coup droit. Je remporte à nouveau mon jeu de service pour mener 2-1 et là mon adversaire commence à faire des fautes et baisse en intensité au niveau de son coup droit. Alors je le fais jouer au maximum et j’insiste sur son coup droit. Il devient plus friable. Ça tourne à mon avantage et je confirme pour gagner 6-1. »

« Je n’étais pas loin de m’arrêter »

C’est donc une troisième victoire en trois jours pour le joueur de 21 ans. « Je me sens bien. » Mercredi, en huitième de finale, il sera opposé à la tête de série n°2, son voisin grassois, Jonathan Eysseric. « Ce que je vois sur ce match ? Rien en particulier… Je reviens de loin et je suis très bien où je suis. » Massa fait ici allusion à ses malheureuses aventures d’il y a quelques mois en Grèce (Cliquez ici). Il revient aujourd’hui en nouvel homme. « Grâce à ce problème j’ai compris pas mal de choses. J’étais sérieux mais je peux faire trois fois plus. J’ai compris que je devais avoir complètement confiance en mes coachs qui sont très bons. Je ne me pose plus de question et je laisse aller. Si je perds, tant pis, ce n’est pas la fin du monde. Je joue pour m’amuser. Petit à petit j’ai retrouvé le plaisir de rejouer au tennis. Je n’étais pas loin de m’arrêter. J’ai bien travaillé, je suis sérieux à l’entraînement, au maximum », développe celui qui s’entraîne au Cannet-Rocheville sous les ordres du Monégasque Jean-René Lisnard.

« J’ai plus de recul »

Mais l’avenir du Français semble ne pas se trouver dans le tennis. « Financièrement c’est difficile. Je ne gagne rien (5100 euros depuis le début de sa carrière en Future selon l’ATP ; ndlr). Mes parents sont derrières moi. Je me laisse encore un ou deux ans à jouer en tant que joueur professionnel. Voilà maintenant un bon moment que je tourne autour de la 1000e place mondial mais je n’avance pas. Il faut savoir tourner la page. Aujourd’hui, je me fais plaisir, je suis plus mature, mais attention, j’ai toujours cette envie de gagner. Mais je vois les choses plus tranquillement. Avant je me mettais beaucoup plus de pression. Je me disais qu’il fallait absolument gagner. Aujourd’hui, si je perds, ce n’est pas grave. J’ai plus de recul et j’aborde mieux les choses. » Massa a donc gagné en maturité grâce aux épreuves de la vie. Sa compétitivité dès son premier mois de reprise ne fait aucun doute sur le fait qu’il faudra compter sur lui dans les mois à venir. En huitième de finale à Grasse, un très beau match l’attend face à Eysseric. S’il ne part pas favori, Massa est en confiance et semble prêt à répondre au défi physique que lui imposera Eysseric.

(Crédit photo : Sport24 / Le Figaro)



Voir plus d'articles de la même catégorie