Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je ne suis pas loin du niveau »

Ecrit par Martial HESPEL

Pour ses grands débuts sur le circuit professionnel, le jeune monégasque de 18 ans Lucas Catarina a disputé quatre 10.000$ en Floride. Il ne s’est qualifié pour un tableau final mais s’est très bien défendu.

Lucas quel est ton bilan du mois janvier ?

Je suis plutôt satisfait de mes résultats pour mes premiers Futurs et ma première vraie tournée à l’étranger. J’ai perdu contre trois bons joueurs et un autre un peu moins bon, lors du tout premier match que je n’ai pu terminer à cause de crampes. J’ai pu voir que je pouvais avoir le niveau de joueurs habitués à prendre des points en Futurs.

Tu as été battu au premier tour des qualifications sur le 10.000$ de Plantation, au deuxième du 10.000$ de Sunrise, au quatrième et dernier tour au 10.000$ de Weston et enfin au troisième du 10.000$ de Palm Coast. Quelle défaite te laisse le plus de regrets ?

On a toujours des regrets quand on perd donc j’ai des regrets par ci par là dans mes quatre défaites. Les crampes et les balles de matchs ratées au premier match, une attitude pas terrible car très tendu au deuxième. Au troisième je perdre au dernier tour des qualifs en ayant vraiment des occasions de gagner ce match. Puis, surtout au quatrième, contre un très bon joueur qui a battu des mecs du top 400, je perd en menant en 4-1 0-30 au dernier set, avant de le lâcher 4-6. Surtout que derrière le dernier tour était très jouable. Donc c’est la quatrième défaite qui me laisse le plus de regrets.

Qu’as tu pensé de ton évolution physique sur ces quatre semaines ?

Elle a été positive. Mes crampes du premiers matchs venaient sûrement du stress et du fait que je n’ai pas encore l’habitude des longs voyages. Nous sommes arrivés deux jours avant ce premier tour. Mais dans mes autres matchs mon état physique était très bon, mon intensité et mon attitude également. 

Cela doit forcément te faire beaucoup de bien mentalement d’avoir enchaîné plusieurs matchs ?

Oui ! Cela faisait un an que je n’avais pas vraiment enchaîné des matchs en me sentant bien et en pleine possession de mes moyens. De plus, faire dix matchs dans des Futurs comme cela m’a fait évidemment progresser sur l’aspect mental – matchs références au niveau de l’attitude – tactique et physique.

Tu as apprécié d’être enfin plongé dans un monde que tu ne connaissais pas encore ?

J’ai aimé l’ambiance des tournois, d’affronter des joueurs que je ne connaissais pas, de rencontrer des nouvelles personnes. Le fait aussi que tout le monde soit très professionnel dans les préparations des matchs et l’attitude sur le terrain. Cela motive et tire vers le haut.

Après tes éliminations en qualifications, sachant que tu ne jouais pas le double, les semaines n’étaient pas trop longues ?

Les semaines non. Les lendemains défaites, en revanche, oui (rires). Mais quand on perd, le match suivant arrive vite donc les jours passent rapidement également. On s’entraîne et on est tout de suite replongé dans un nouveau tournoi. Entre les tournois je m’entraînais beaucoup avec Romain Arneodo, Florent Diep et Benjamin Balleret, mais également d’autres joueurs quand certains n’étaient pas disponibles.

Tes objectifs pour la suite de la saison ont-ils évolué ?

Cette tournée m’a donné confiance et montré que je n’étais pas si loin du niveau des joueurs dans les tableaux finaux. Quant à mes objectifs, je n’ai pas précisément un classement en tête, pas encore. Je veux juste me qualifier évidemment le maximum de fois pour pouvoir jouer contre de bons joueurs et vite progresser en espérant prendre quelques points avant la fin de l’année. 

Ton programme ?

Je joue le CNGT de Grenoble puis un autre tournoi à la Grande Motte. Je serai à Monaco pour la semaine avant de la Coupe Davis (Premier tour du Groupe II (3e Division) du 6 au 8 mars face à la Finlande). Avant de repartir en Futurs au mois de mars : je vais en disputer le maximum.

(Crédit photo : FMT)



Voir plus d'articles de la même catégorie