Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je ne serai pas la menace n°1 »

Ecrit par Martial HESPEL

Choix de carrière pour Anthony Arnaudo. Il quitte le Cannet-Rocheville où il a joué en N2, N3 et ERM pour évoluer, plus bas, en Pré-Excellence Régionale à Sophia. Il explique ce virage qui peut surprendre.

Anthony, pourquoi rejoins-tu la Pré-Excellence Régionale de l’Union Sportive Sophia Basket, alors que tu jouais en Nationale 3 au Cannet-Rocheville ?

Je vais devenir salarié au club de l’USSB. Cela va faire trois ans que je travaille dans ce club grâce à qui j’ai pu passer mes diplômes d’entraîneur. En devenant salarié je vais avoir plus de responsabilités et ainsi participer beaucoup plus à la vie du club. J’entraînerai à la rentrée l’équipe Junior du club et j’aurai aussi en charge l’école de basket. Du coup, pour pouvoir plus facilement parvenir à remplir mes taches j’ai pris la décision de rejoindre l’équipe PERM la saison prochaine.

Certes ce n’est plus du tout le même niveau, mais tu vas arriver au sein d’une équipe surprenante dans le bon sens du terme…

Effectivement. Après leur montée la saison dernière (Obtenue grâce à plusieurs désistements comme celui du Monaco Basket Asociation qui a terminé championnat d’Excellence Départementale : ndlr) l’équipe a réalisé cette année une très belle saison. Ils finiront normalement deuxièmes du championnat (Seul le champion, Carros, monte : ndlr) donc on peut dire que cette année a été remarquable pour eux. La saison prochaine l’effectif sera à plus de 95% le même. Le coach cherche deux joueurs en plus pour compléter l’équipe. Deux pistes sont en vue. Nous verrons bientôt si on pourra les confirmer.

Avec ton passé, penses-tu recevoir sur le terrain un traitement particulier de la part de tes adversaires ?

Je ne pense pas. A vrai dire je sais que quelques équipes savent que j’arrive à Sophia l’année prochaine. Mais je ne vais pas être la menace n°1 de l’équipe. Nous avons de très bons joueurs et je pense que cela serait une erreur pour les clubs adverses de penser juste à me stopper. J’espère pouvoir aider le groupe la saison prochaine pour le peu d’expérience que j’ai pu trouver dans mes deux saisons au Cannet-Rocheville et aider le groupe à franchir ses objectifs.

Car en effet, si tu as joué toute la saison cette année en Nationale 3, l’an passé, alors que tu faisais parti à la base de la réserve en ERM, tu as fini la saison avec la Nationale 2…

Oui. Assez tôt avant la saison de Nationale 3, Pierre de Marchi m’a contacté pour m’intégrer dans l’équipe première. En attendant, j’ai joué quelques matchs en Nationale 2 la saison dernière (Qui a terminé lanterne rouge : ndlr) car le groupe avait beaucoup de blessés. Du coup Daniel Paquet ma donné m’a chance. Cette saison en NM3 a été sympathique pour moi. J’ai évolué avec de très bons joueurs. Le groupe a combattu jusqu’à la dernière journée pour chiper cette deuxième place qui aux yeux du coach était très importante.

Dès la première journée, le championnat était presque plié puisque le SMUC, qui va terminer invaincu, vous a battu. Ce n’était pas difficile de trouver la motivation ensuite ?

En début de saison on savait que le SMUC serait notre adverse direct pour le titre. Lors de la première journée du championnat on savait que la saison se jouait déjà sur ce choc. Manque de chance on a pas su remporter ce match (75-78 ; ndlr) qui, je pense, aurait pu changer le cours des choses dès le début de la saison. 

Pour conclure ta saison, tu as eu la chance de jouer le All Star Game NM3 06. Une belle expérience ?

A vrai dire j’ai juste profité de l’absence de Thibault Agostini qui était blessé pour l’événement. L’organisateur, Christian Mulumba, m’a alors contacté pour savoir si cela m’intéressait de participer à la soirée. Je n’ai pas hésité. Ce match a été vraiment super à jouer. Il y a eu une grosse ambiance. Tous les joueurs ont vraiment joué le jeu et le public a pu en profiter plus longtemps avec les deux prolongations. C’était vraiment cool de partager ce moment avec les meilleurs joueurs du championnat évoluant dans les Alpes-Maritimes.

Aujourd’hui, en tant joueur et éducateur, quelles sont tes ambitions ?

En tant que coach / animateur je veux continuer à suivre les petits que j’ai pu avoir en école de basket et aussi engranger de l’expérience en tant qu’entraîneur en ayant une équipe cadet / junior. En tant que joueur, je vais d’abord penser à ma future année avec Sophia : essayer de parvenir à nos objectifs. Ensuite je verrai bien où mon avenir m’amènera. Mais, à Sophia, je me sens bien. Je suis bien dans le club donc pour le moment je reste un Fox de Sophia.

(Crédit photo : Cyn’ Photography)



Voir plus d'articles de la même catégorie