Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je ne peux m’y résoudre »

Ecrit par Martial HESPEL

Alors que certains réclament une saison blanche compte tenu de la situation actuelle, le Président de l’AS Monaco Amateur, Arnaud Giusti, aspire à une autre décision et vite.

Président, le Président de la République vient de le marteler ce vendredi, nous ne sommes qu’au début d’une crise sanitaire qui touche actuelle le globe et en particulier la France… 

Depuis quelques jours le pays vit une période d’incertitude et d’angoisse sanitaire sans précèdent. Ceci n’est pas sans conséquence pour le monde du sport et les clubs qui le fédèrent. Aujourd’hui nous sommes dans un flou total quant à l’avenir des championnats et des conséquences pour la saison prochaine. 

Votre situation est particulière car votre N3F et votre N3M sont aujourd’hui leader de leur championnat…

Il est évident que je souhaite fortement que les décisions à venir de la Fédération prennent en considération nos résultats acquis et les ambitions légitimes liées à ces résultats. Nous avons beaucoup travaillé et investi auprès de nos soutiens et partenaires pour leur proposer un projet de montée sportive que nous avons à ce jour acquis sur le terrain avec nos deux équipes fanions féminine et masculine.

Au delà du sportif, tout sera chamboulé ?

Nous préparions déjà notre saison prochaine à la fois sportivement mais aussi financièrement et structurellement. De part nos performances, nous construisons notre projet à l’étage supérieur pour la saison prochaine. Il ne serait pas concevable que tout notre travail soit anéanti et que nos accessions ne soient pas validées. Il en va de la survie de nos projets respectifs.

Certaines voix, très importantes dans le département, ont affiché l’envie de mettre en place une saison blanche…

La saison blanche que certains souhaitent, je peux la comprendre déontologiquement mais quand on y réfléchit de plus près les plus pénalisés seront ceux qui ont fait le job sur le terrain et ne seront pas les, entre guillemets, mauvais élèves de la division à qui on va offrir une deuxième chance de ne pas être relégués !

Une crise économique va également toucher le monde du sport et le secteur amateur en particulier ?

Cet événement va laisser des traces dans tous les budgets, certains clubs seront peut-être obligés de descendre ou de refuser une montée pour rétablir leur trésorerie au vu des efforts consentis et s’ils n’accèdent pas au niveau supérieur des partenaires, des sociétés risquent de les lâcher suite à cette épidémie. De plus de nombreux maires ne sont toujours pas élus et l’on sait l’importance des subventions dans le sport en France. La situation me semble beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

Un dernier mot ?

Dans cette période anxiogène, les clubs, les joueurs (ses) et leurs entourages doivent pouvoir connaitre rapidement leur avenir. Je compte sur la Fédération pour faire respecter l’équité sportive et par là les efforts fournis par les clubs, joueuses, joueurs et les staff technique entraîneurs alors que les trois quarts de la saison ont été effectués. Comment balayer cela d’un revers de manche en validant une saison blanche ? Je ne peux m’y résoudre.



Voir plus d'articles de la même catégorie