Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je n’ai pas passé une bonne soirée »

Ecrit par Martial HESPEL

Le Nice Basket retrouve la Nationale 3, un an après l’avoir quitté. Mais le Président Jean-Daniel Malatesta ne veut pas mentir aux supporters et aux observateurs, il n’a pas passé une belle soirée. Il s’exprime pour www.magsport06.fr.

Comment prévu, même si jamais rien n’est écrit d’avance dans la formidable épopée du sport, celle qui nous fait vivre, Monaco et Nice se sont disputés le titre de Pré-Nationale et donc la montée en Nationale 3, uniquement sur les deux confrontations directes. Oui, avouons-le, cela est un peu raccourci car certains matchs n’ont pas été de tout repos, notamment une prolongation que Nice a dû jouer contre Golfe-Juan / Vallauris, mais dans les faits, aucune des dix autres équipes du championnat n’a battu Nice et Monaco.

Au match aller, Nice c’était imposé 91-67 et a donc abordé le dernier match de la saison, samedi soir, avec un matelas presque définitif de 24 points. Au final, Monaco s’impose 88-69 : cela ne suffit pas. Nice est champion, mais Jean-Daniel Malatesta ne peut pleinement savourer. « Je ne suis pas content du match », explique-t-il à www.magsport06.fr. « Déjà, nous avions été moyens contre Golfe-Juan où on est mené de 17 points à la mi-temps et on s’en sort grâce à une grosse seconde période. Là, c’était un match bizarre. Monaco doit ramasser le match dix fois, sans problème. On se retrouve mené de 17 points : on est à l’agonie. On revient, non pas grâce au basket, mais au courage. On revient à quatre ou cinq longueurs et au lieu de se stabiliser, en deux minutes, on repasse à quatorze points. Tout au long du match, ça a été ça. Je suis forcément hyper content, on monte, je suis fier des gars, mais je ne suis pas content de la soirée d’hier. Si on veut instaurer cette culture de la gagne, je ne peux pas accepter ça. On rejouera en Nationale 3 la saison prochaine, tous les week-ends ça va être de grosses oppositions. On ne pourra pas jouer ainsi. Je ne peux pas me satisfaire de ça sinon on va exploser l’année prochaine si on ne joue que sur le courage. Tout le monde était content hier soir et c’est normal, mais aujourd’hui, avec du recul, on ne peut pas laisser comme message que tout va bien. On a réalisé une saison fantastique, avec des mecs supers, nous sommes enchantés de monter, mais nous n’avons pas été bons et si on ne le dit pas, nous sommes des menteurs. Avec une minute de plus sur ce match, on explose. On doit travailler pour que cela ne se reproduise pas. Je le redis, si on veut avoir cette culture de la gagne, on ne peut pas être content de ça. »

Autre évènement regrettable que ne veut pas laisser passer Malatesta, c’est le double jet de chaises dont est l’auteur un joueur de la Pré-Nationale de Monaco à l’issue de la rencontre. Une première chaise en direction des arbitres, la seconde vers les supporters niçois. Cette dernière a atterri dans le dos d’un jeune niçois de quinze ans. « A quelques centimètres près cela aurait pu être très grave. Il y avait des gamins de trois, quatre ou cinq ans. Le parent de l’enfant m’a montré la marque dans le dos ! Cela s’est passé au moment de la remise du trophée par le Président de la Ligue Patrick Collette. Je n’ai pas vu sur le moment. Simplement un mouvement de foule, je pensais que deux joueurs s’étaient attrapés comme cela peut arriver. Mais on m’a ensuite montré une vidéo. On y voit les chaises qui volent. Je peux accepter une geste de rage. On tape dans une chaise, dans le banc ou autre. Mais jeter ostensiblement à la main… A vingt centimètres près il lui ouvrait la tête. Sur un groupe d’enfants… Ils ont été supers, vraiment parfaits, aucune insulte. Ce geste, c’est un truc de fou, je ne peux pas laisser passer ça. On doit avoir une certaine éthique. C’est inacceptable. Je réfléchissais à ça, toute la nuit. On a rempli la tribune avec les gamins, c’est intéressant car on peut construire là-dessus, il y a un vrai lien entre les différentes équipes. Mais à cause du match et de l’après-match, j’ai un sentiment très bizarre. Finir là-dessus, c’est vraiment dommage. »

Maintenant que la montée est acquise, il faut se tourner vers la Nationale 3 que Nice a connu lors des saisons 2013-2014 et 2014-2015 avant de donc de descendre. Comment ne pas reproduire les erreurs du passé ? « Nous allons avoir un rendez-vous (Dans une dizaine de jours ; ndlr) avec la mairie pour ficeler le budget. Et puis, dès la semaine prochaine, on va discuter avec tous les joueurs pour savoir qui va rester ou partir. Faire le point avec les études et les activités professionnelles de chacun. J’espère en conserver un maximum. Pareil avec Sahbi (El Mokni l’entraîneur ; ndlr). On va discuter, normalement il reste, mais comme avec les joueurs, pour rester concentré jusqu’à la fin, nous n’avons parlé de rien. S’il reste, Sahbi aura les clés pour construire son effectif. La philosophie générale sera des jeunes encadrés par des gars qui ont plus de bouteille. On ne sortira pas de ça. »

(Crédit photo : GSEM Basket)



Voir plus d'articles de la même catégorie