Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je n’ai jamais effacé cette petite note »

Ecrit par Martial HESPEL

Le VBSL est de retour sur le podium de Nationale 3M. L’occasion pour Christian Mevaa de faire un point sur une saison déjà réussie. Il reste encore six matchs à disputer.

Christian, Saint-Laurent sort d’une grosse victoire à Cagnes-sur-Mer au terme d’une semaine où la pression est montée dans les médias locaux…

Nous étions préparés à jouer contre une équipe solide et en pleine confiance chez elle. Nous n’avons pas voulu rentrer dans la polémique ni dans les intrigues vis-à-vis de ce qui a été dit dans Nice-Matin car chez nos adversaires nous avons des amis et des potes : il y a énormément de respect entre nous.

Comment l’entraîneur vous préparé à disputer ce match important dans l’optique du podium ?

Pascal a beaucoup insisté sur l’investissement de chacun notamment sur le respect des consignes. Nous étions en position d’outsiders tout en étant déterminés et concentrés tout le long du match. Nous avons fait exploser leur réception de service ce qui nous a facilité le travail au contre et en défense. Nicolas (Faivre d’Arcier ; ndlr) a réalisé un match remarquable à la passe et nous a démarqué en bout de filet. Nous étions conscients qu’il fallait serrer l’étau une fois le break fait dans chaque set et commettre le moins de faute possible. La patience a fini par payer. Nous étions sur une belle dynamique de victoires que nous souhaitions poursuivre depuis ce « Boxing Week-End. »

Ce fameux week-end comptera lors des comptes de fin de saison… 

Nous avons joué deux matchs en deux jours (16 décembre à Pagnol contre Grasse et le 17 décembre à Aix ; ndlr) contre deux belles équipes. Nous avons subi malheureusement la loi de la météo et de la fédération. Aucune autre équipe de notre division n’a enchainé deux match en l’espace de 24 heures. Apres avoir joué cinq sets contre Grasse, match qui s’est terminé aux environs de 23h00, il a fallu prendre la route le lendemain matin pour Aix-en-Provence et jouer sur une patinoire avec beaucoup de fatigue dans les jambes. Un épisode à oublier. La défaite contre Orange était logique (Le 21 janvier, elle a suivi celle contre Mougins le 14 janvier ; ndlr), c’est une équipe au dessus du lot qui est capable de jouer le haut du tableau en Nationale 2 si elle conserve le même effectif.

Malgré tout, vous voilà troisièmes et sur une belle série de quatre victoires consécutives…

L’équipe réalise une saison pleine. Il ne faut pas oublier que nous sommes promus comparés à Grasse, Mandelieu et Cagnes-sur-Mer qui connaissent ce championnat depuis de nombreuses années. Le groupe progresse et améliore son fond de jeu. Je félicite tous mes coéquipiers, notamment ceux qui découvrent le niveau N3M et qui évoluaient en PNM il y a moins d’un an. Ils jouent sans complexe et prennent énormément de plaisir.

Le groupe vit bien ensemble ?

Tout le monde apporte sa pierre à l’édifice et nos jeunes joueurs ont de plus en plus du temps de jeu et ont pu tenir la baraque lorsque certains cadres de l’équipe étaient absents. Il existe une concurrence saine qui fait grandir le groupe. Je tiens à féliciter Pascal (Drouot ; ndlr) et Michel (Desmet ; ndlr) pour le travail effectué et leur implication depuis le début de saison. Le niveau d’exigence qu’ils nous demandent d’avoir pendant les séances me rappelle mes séances d’entrainement lorsque j’évoluais dans le circuit professionnel. 

On se souvient de tes propos dans nos colonnes l’été dernier « PARTANT POUR FAIRE UN CASSE ». Es-tu toujours dans cet état d’esprit ?

Je n’ai jamais effacé cette petite note de ma tête. Oui je rêve comme tous mes coéquipiers de faire un casse en fin de saison. Orange est intouchable, mais il y a des places à prendre. A nous de rester groupés dans le peloton de tête pour pouvoir profiter de l’aspiration et mettre les gaz pour le finish. C’est une très belle performance que nous réalisons, mais je ne suis pas surpris, dans notre équipe il n’y a pas de stars, il y a un groupe qui vit bien ensemble et c’est cela qui fait notre force. Ajoutez à cela des vieux briscards comme Mouchard, Faivre d’Arcier, Rémond ou encore d’Agostino, ça aide lorsqu’il faut faire parler l’expérience lors de matchs compliqués.

Dimanche, vous recevez Digne, dernier avec zéro point, une bonne occasion de faire le plein et de mettre la pression sur vos adversaires ? 

Bien que lanterne rouge du championnat, nous allons respecter notre adversaire en prenant ce match comme tous les autres. Les points faciles sont bons à prendre. Cette deuxième partie du championnat reste passionnante et nous réserve encore plus de surprises…



Voir plus d'articles de la même catégorie