Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je me suis remis en question »

Ecrit par Martial HESPEL

Alors que la fin de saison approche en N2F, l’AS Monaco file vers son maintien grâce notamment à cinq victoires en six matchs en 2016. Le nouvel entraîneur Olivier Tuso évoque en profondeur son projet.

Le 12 décembre dernier, l’AS Monaco s’incline 70-61 à Saint-Laurent et on commence, légitimement, conjuguée à l’explosion du Monaco Basket Association, à s’inquiéter pour son maintien. Mais la trêve de Noël a visiblement fait un bien fou au groupe. Depuis ? Six matchs, cinq victoires dont une dernière capitale à Saint-Chamond 57-66. 

Ainsi, à six journées du terme de la saison, même si rien n’est joué, le break est là pour le maintien. « Il a fallu beaucoup de travail et de remise en question de la part des joueuses mais aussi et surtout de moi-même pour en arriver là », ne cache pas Tuso à www.magsport06.fr. « Je sortais d’une saison en N1F avec Roquebrune où le collectif et la notion de groupe ont fonctionné presque instantanément. Mais les saisons s’enchaînent et ne se ressemblent presque jamais. Je n’ai jamais autant réfléchi ni travaillé pour relever un défi comme et celui-ci. Un début de championnat où le groupe a longtemps balbutié son basket. J’en assume la responsabilité même si quatre nouvelles joueuses et un nouveau coach ne facilite pas la tâche. Nous avons perdu les matchs contre les leaders que de quelques points : -2 contre le MBA  et -3 contre Caluire et Cuire. »

Seule défaite en 2016, à Annemasse 67-61, où Tuso explique qu’elle aurait été sans doute évitable avec un groupe au complet. « Cette pause de Noël a été l’occasion pour moi de dresser un premier bilan et de faire le choix de ne pas lâcher pour ne surtout rien avoir à regretter. Je me suis beaucoup remis en question. Je me suis inspiré de mes expériences passées comme ma collaboration avec Julien Espinosa où en plus de la tactique la place de l’humain a toujours été déterminante et j’ai pris aussi conseil auprès de personnes que j’apprécie comme Jean Luc Cerutti et bien d’autres. Le nouveau visage de l’équipe est le fruit de tout ça. »

Les 27 février et 5 mars, l’ASM va s’offrir deux matches bonus à domicile face aux deux premiers : le SMUC et Caluire et Cuire. Deux matchs que les Monégasques doivent jouer sans pression avant d’aller à Saint-Jean de Muzols : finale pour le maintien. « Rien n’est évidemment joué. La dynamique actuelle me pousse à avoir confiance. Les filles ont fait un travail remarquable tant sur le plan tactique que sur leur capacité à faire évoluer leur jeu individuellement. C’est quelque chose de très difficile qu’elles ont pour la plupart réussi à faire. Je suis très fier d’elles pour ça. L’effectif se porte bien. Malgré la blessure en début de saison de Flavie Filoni (176 cm ; Poste 3) qui nous manque cruellement, aucune blessure ne vient freiner le groupe. »

L’ASM devrait donc, sauf effondrement, conserver sa place dans un championnat de quatrième division particulier. En effet, dans cette Poule A, sur douze équipes, cinq viennent du 06. Un sentiment particulier pour Tuso ? « Sincèrement je ne me souci absolument pas de ces derbies. Pour moi ce sont des rencontres comme les autres. Tous les coaches se connaissent très bien et l’ambiance est très respectueuse. Certains supporters sont friands de ce genre de rencontre. C’est parfois une manière supplémentaire de motiver les joueuses. Il n’empêche que nous mettons dans nos priorités de battre le MBA et Saint-Laurent au retour (Sourire). » Assurément l’AS Monaco, compte tenu de sa forme du moment, sera l’arbitre n°1 pour l’attribution des places en play-offs.

(Crédit photo : Alberto Colman)



Voir plus d'articles de la même catégorie