Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je me sens bien à Antibes »

Ecrit par Martial HESPEL

A 30 ans, Nicolas Fuentes va débuter une nouvelle saison avec la PNM d’Antibes. Ambitieux, le libero de 176 cm évoque son parcours et son plaisir de jouer à Bertone. 

Nicolas, tu es arrivé en cours d’année à Antibes en Pré-Nationale. Quel a été ton parcours ?

Il est un peu spécial. J’ai débuté la pratique de ce sport quand je suis arrivé dans la région en 2010 aux travers du beach. C’est comme cela que j’ai connu le club de l’OAJLPVB qui organise des sessions de jeu libre tout l’été. Le club m’a proposé de prendre une licence en salle. J’ai donc été licencié deux ans. Puis j’ai décidé de me consacrer uniquement à la pratique sur sable avec l’arrivée de différents événements visant à développer le beach. Mais en manque de compétition hors saison j’ai décidé de reprendre une licence en salle cette année. Le club était une évidence car il est très convivial : on s’y sent bien.

L’équipe a réalisé une formidable année 2017 : invaincu. Contrairement aux autres sur le début de saison, toi n’as donc pas connu la défaite. Qu’as tu pensé du niveau et des ambitions de l’équipe ?

J’ai rejoint l’effectif en 2017 au début de la phase des matchs retours. Quand je suis arrivé l’objectif était clair : la montée en N3M. J’ai su que l’on avait laissé quelques points pendant la phase aller mais que la montée était toujours envisageable, bien que, plus totalement entre nos mains. Le niveau de l’équipe a été très bon. On a enchaîné les victoires, y compris sur nos rivaux directs et la montée s’est jouée sur la dernière journée (C’est Saint-Laurent qui jouera en N3M ; ndlr). Je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir.

Dans le département, il y aura la saison prochaine pas moins de cinq équipes en N3M. Aucune ouverture pour évoluer à ce niveau ?

On est dans une région où le niveau est très élevé. Je n’ai pas la prétention de dire que je pourrai jouer au niveau supérieur. Je n’ai pas été sollicité et je n’ai pas cherché à changer de club. Pour moi, rester au club de l’OAJLP était évidant. C’est un club où je me sens bien et j’aimerai bien découvrir le niveau nationale avec lui.

Justement, que penses-tu du projet à venir ?

Cela va être un nouveau challenge pour l’équipe. Avec une partie importante de l’effectif qui va changer. Il va falloir travailler ensemble rapidement pour trouver nos automatismes afin de ne pas répéter la même saison que l’année précédente en perdant des points bêtement sur la phase aller. On devrait être renforcé par deux joueurs qui ont déjà évolué à l’OAJLP ce qui devrait aller dans ce sens. Le club jouit d’une excellente notoriété en termes de vie de club, d’ambiance etc… Ce qu’on aurait pu lui reprocher c’est que c’était peut-être au détriment du niveau ou de ses ambitions. Notre saison de cette année et la montée de l’équipe féminine au niveau N2F prouve bien le contraire.

Enfin, à quoi va ressembler l’été pour toi ?

Je suis assez sportif. Je pratique beaucoup de sports différents – foot, tennis ou golf – et l’été je joue principalement au beach volley. Pas de pause pour moi, je serai prêt pour la prochaine saison.

(Crédit photo : Heïdi Dubus)



Voir plus d'articles de la même catégorie