Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je crois en la force du projet »

Ecrit par Martial HESPEL

Laurent Cauet intègre le staff du Pays de Grasse VB cette saison. Il prendra notamment en charge l’équipe masculine promue en PNM au centre d’un projet ambitieux pour le club.

Laurent, la saison prochaine tu seras sur le banc de la PNM du Pays de Grasse VB. Rappelle nous l’histoire récente de cette équipe…

L’été dernier, l’équipe fanion du club a fait forfait général en Nationale 3 pour différentes raisons. Conséquence, la réserve, qui était en Régionale, est devenue par la force des choses l’équipe première. Ce groupe a su faire une belle saison et terminer par une deuxième place synonyme de montée en Pré-Nationale. 

Tu quittes donc le RC Cannes pour un nouveau défi, comment s’est fait le contact ?

Un peu fait par hasard à la fin du championnat en mai 2019. J’ai été dépanné pour arbitrer un match en retard du championnat senior départemental entre l’AS Cannes et le PGVB. A la fin du match nous avons discuté avec les dirigeants du club qui étaient présents. C’était une petite discussion informelle sur les différents projets du club et sur mes projets personnels. Quelques jours plus tard nous avons repris contact et puis début juin je leur ai confirmé que j’étais prêt à venir donner un petit coup de main et que le projet du PGVB me plaisait. 

Le projet ?

Il y a un secteur masculin avec du potentiel, des jeunes joueurs issus de la formation interne qui peuvent franchir des paliers en intégrant peu à peu les seniors. Certains joueurs qui ont connu les saisons en Nationale 3 sont restés fidèles au club. Mais le projet du PGVB c’est plus qu’une simple équipe fanion qui s’entraîne et joue des matches en PNM. C’est un travail de fond avec des passerelles entre nos deux équipes seniors. On aura une autre équipe en Régionale et une génération de jeunes M15 à faire travailler. L’idée c’est de faire progresser le club dans son ensemble. Je viens ici par passion, c’est un des projets les plus motivants qui soit. On va partir de loin mais avec de la volonté et un peu de travail nous pouvons faire de belles choses au PGVB.

La composition du groupe ?

Pour le moment on part d’une page blanche, on a proposé à tous nos joueurs seniors de continuer avec nous, on voulait intégrer un peu plus de jeunes du club mais il y a eu des départs à l’inter-saison. Il y a beaucoup de concurrence sur le secteur et des sollicitations viennent de partout. Nous allons avoir quelques arrivées, certains joueurs sont venus essayer fin août. Dans son ensemble le club cherche encore quelques recrues sur tous les postes que ce soit en Régionale ou en Pré-Nationale. Il y a des profils qui nous intéresse plus que d’autres comme passeur et central où nous avons de la place pour des joueurs motivés.

Sur un niveau départemental ou régional il y a souvent la dynamique d’une montée qui permet d’enchaîner…

En effet. Cela pourrait nous aider. Mais moi je crois surtout en la force du projet. Nous allons proposer trois possibilités de s’entraîner dans la semaine, nous avons prévu de faire appel à Aicha Fariad une préparatrice physique qui arrive sur la région. Sur le staff technique nous pouvons compter sur l’expérience de Jean-Christophe Donzion qui s’occupait déjà de la Régionale l’an dernier. Il a un gros vécu de joueur et entraîne depuis plusieurs saisons ici. Moi je viens aussi pour apporter mon énergie et une grande capacité d’investissement, je ne fais jamais dans la demi-mesure on va se donner les moyens d’avancer. Enfin nous avons autour de nous des dirigeants qui ont envie de relancer le club. Les conditions seront là, elles seront bonnes et ce sera aux joueurs de faire parler le ballon. Le potentiel on l’a maintenant c’est à nous de savoir l’exploiter.

La préparation ?

Les joueurs qui étaient déjà au club avaient un programme physique individuel qu’ils pouvaient suivre durant l’été, c’est à eux de savoir se prendre en main. Depuis le 21 août nous avons repris des séances physiques pour ceux qui étaient disponible. Ce lundi 2 septembre on va attaquer la reprise en salle. On se donne jusqu’à mi-septembre pour travailler nos bases, après viendra le temps des matches amicaux et j’ai prévu un tournoi pour fin septembre. Tout n’est pas encore calé, j’ai des contacts avec certains clubs de la région pour les matches amicaux. 

Le calendrier ? Nous avons constaté qu’au milieu de l’hiver tu joueras quatre fois sur cinq à domicile…

Franchement je ne me suis pas focalisé dessus… C’est bateau ce que je vais dire mais on va se prendre les matches les uns après les autres. On verra où on se situe à la fin des matches aller et comme chaque saison, quelque soit la division la reprise suite à la trêve de Noël sera un moment crucial, certaines équipes plongent complètement après cette période. Mais c’est certain que plus vite tu débloques le compteur de victoires, mieux c’est pour le moral. Pour faire une bonne saison il faut aussi savoir faire des séries, gagner quatre à cinq matches à la suite c’est ce qui aide a emmagasiner de la confiance

La place du PGVB dans le monde maralpin ?

Retrouver une place en Nationale 3 fait partie des objectifs que le club doit logiquement se fixer sur ces prochaines saisons : parce que structurellement nous en avons les moyens et nous avons aussi le potentiel sportif. Maintenant il faut savoir laisser un peu de temps au temps. Cette nouvelle saison sera tout d’abord une année de construction, nous allons essayer de nous placer le mieux possible dans ce championnat Pré-Nationale et qui est souvent dense. Mais c’est ce qui est intéressant et excitant avec le projet du PGVB. Nous ne pouvons que progresser, à nous de nous en donner les moyens. Je tiens enfin à remercier l’ancienne Président Danièle Lombardot et son successeur Karim Inal pour leur confiance et leur proposition de me faire participer au projet.

(Crédit photo : Hiep Images / Michael Toffolo)



Voir plus d'articles de la même catégorie