Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« J’ai voulu arrêter le vélo »

Ecrit par Martial HESPEL

Dix mois plus tard, le fantôme de sa fracture de la rotule plane toujours. Florent Icard (CR4C Roanne ; DN1) s’est posé beaucoup de questions. Il aborde un mois de juin décisif pour sa saison…

Jeudi 15 mai 2014. Florent Icard met pied à terre dès la première journée du Rhône-Alpes Isère Tour (2.2), l’un des objectifs majeurs de sa saison. « J’ai eu un gros coup de fatigue. J’ai bâché et j’ai eu envie de tout arrêter. Je suis allé à Barcelone chez ma copine et je me disais, tant pis, vu ton âge, tu arrêtes le vélo. » Finalement, celui qui aura 24 ans le 28 septembre prochain, a repris l’entraînement il y a une petite dizaine de jours avec comme objectifs pour ce mois de juin, le championnat Rhône-Alpes, puis le Tour du Beaujolais, suivra le Tour des Pays de Savoie et le Tour d’Alsace. Des courses où si la confiance revient, les qualités de grimpeur de l’ancien pensionnaire de la DN3 du Sprinter Club de Nice vont pouvoir s’exprimer.

« J’ai cassé le moteur au RAIT »

Pour tout dire, même si son début de saison est loin d’être catastrophique, Icard peine à retrouver son niveau, celui qui lui avait permis de terminer l’année dernière quatrième du classement général du Circuit des Ardennes (2.2). « Depuis mon retour après ma fracture de la rotule l’été dernier, je suis toujours en dent de scie. Un jour je vais être très bien, que ce soit en course où à l’entraînement, et le lendemain je vais être collé et vouloir tout plaquer. Beaucoup de choses se jouent dans la tête, c’est une année difficile. » Et pourtant, Icard a déjà décroché quelques belles places d’honneurs en terminant 6e au Grand Prix de Vougy le 21 avril et 7e du Grand Prix de Saint-Etienne Loire le 29 mars, deux épreuves Élite Nationale, où Roanne avait écrasé la concurrence. On l’a également retrouvé à la 4e place du Grand-Prix de Vence le 1er mai (toutes catégories) ou encore plus récemment 14e du Tour de Berne (1.2 UCI) le 10 mai. « J’étais revenu en forme oui. Mais ça n’a pas tenu. J’ai cassé le moteur au RAIT. Je n’arrive pas à retrouver mon niveau. En ce moment c’est un peu la galère. Mes analyses de sang ont montré une carence en fer, j’ai mal aux muscles, je tremble facilement. C’est des trucs tout bête qui doivent se régler facilement, encore faut-il le savoir… »

« La chaleur arrive… »

Alors, le natif de Cagnes-sur-Mer attend son heure. Il espère briller à nouveau et reprendre du plaisir sur sa bicyclette, de la confiance et des forces. « Je cours un peu moins que l’année dernière. Et puis des garçons à Roanne marchent très fort. Mes entraînements manquent de régularité. Je suis moins en forme. Rien à voir avec l’équipe et le staff de Roanne, tout va bien. Mais c’est un tout. C’est difficile depuis ma reprise. C’est dans la tête. » Mais le résident biotois ne veut rien lâcher. « J’ai payé mes efforts de début d’année lorsque j’ai repris… C’est pas grave. Et puis je n’ai pas vraiment d’expérience sur ce plan là. Mais j’ai encore des objectifs et je m’entraîne sérieusement mais tant que les résultats ne sont pas là c’est difficile de se motiver mais on y croit. La chaleur arrive, quasiment plus de pluie. J’ai encore de belles courses à courir. »

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie