Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« J’ai une petite idée »

Ecrit par Martial HESPEL

Deux ans après le Nice Volley-Ball, une autre réserve d’un club pro du 06 semble afficher le niveau pour décrocher le titre de champion de France de la quatrième division : Cannes.

Eric, deux ans après Nice, le centre de formation de Cannes affiche une belle santé…

Attention, nous ne sommes officiellement pas un CFCP, depuis la perte de l’agrément il y a maintenant deux saisons. Comme j’ai déjà pu le mentionner, nous mettons tout en place pour présenter un dossier cohérent pour la saison 2017-2018. Nous fonctionnons malgré tout déjà, comme un centre opérationnel. 

L’équipe a donc joué et gagné ses six premiers matchs. Le dernier, face à Monaco, Cannes est mené deux fois, 1-0 et 2-1 dont un 29-27 qui aurait pu faire mal aux têtes et pourtant face au Rocher qui était deuxième avant cette journée, tu vas chercher la victoire. Quelle est ton analyse ?

Ce dernier match de la phase aller, reste un match particulier dans le sens où les deux équipes n’alignaient pas leur collectif habituel. De mon côté, le passeur titulaire – Julien Schroeder – appelé en dernière minute avec la Ligue A en joker temporaire ne pouvait tenir sa place, c’est donc Nathan Tardioli qui n’avait pas encore fait un match plein depuis sa blessure au genou en janvier dernier qui a joué. Remy Kraska en manque d’entrainement était laissé au repos, c’est donc Rémi Pourrat qui évoluait au poste de réceptionner / attaquant. De son côté Monaco devait jouer sans un de ses centraux et a du basculer Gueru au centre et évoluait sans son libero habituel.

Il a donc fallu un temps d’adaptation ?

Nous avons subi dès l’entame de la rencontre les services des Monégasques. Notre qualité de réception en détresse a permis au joueur de Dragan (Pezelj, entraîneur de Monaco ; ndlr) de s’imposer 25-15 sans aucune discussion possible. La seconde manche débutait tout aussi difficilement ppour nous, malgré quelques ajustement sur mes lignes de centraux, qui devait tenter de stopper Thomas Darvaux en pleine réussite. Finalement c’est une série au service de Pribanovic qui a permis de déclencher la marche en avant de l’équipe. Revenu à hauteur, avec la confiance retrouvée et la belle entrée du jeune Desmedt, on égalise.

Est donc arrivé ce fameux troisième set qui aurait pu faire tout basculer…

Nous avons trois balles de set qui nous échappent et donnent l’avantage aux locaux. Frustrés mais pas abattus, l’équipe retrouve la force nécessaire pour jouer le tie-break. Un dernier set assez tendu à travers le filet, mais qui basculent du côté cannois et qui permet de terminer cette phase aller invaincu.

C’est une réelle réussite car ton groupe a beaucoup changé ?

Mon groupe version 2016-2017 n’a pas grand chose à voir avec l’équipe qui a su se maintenir in-extremis la saison dernière. Pas moins de sept départs. La constitution du groupe s’est faîte assez tardivement pour des raisons diverses. Nathan Tardioli (Passeur) Boubacar Diongue (Central) Nicola Peray (pointu) et Alexandre Catena le Capitaine sont donc restés. 

Seulement quatre garçons ont continué, il a donc fallu recruter ?

Nous ont rejoint Remi Pourrat (complet) qui est aussi entraîneur de la Régionale à Cannes et qui jouait la saison dernière en Pré-Nationale. Mais aussi Jean-Charles Desmet et Léo Glowacz eux aussi de l’équipe PNM, Rémy Kraska et Julien Schroeder de Cagnes-sur-Mer, Xavier Battelli et Dusan Pribanovic de Mougins. Et enfin Jérémy Ecaillet qui avait mis entre parenthèses le volley et qui a décidé de renfiler ses genouillères.

Des satisfactions sans doute évidentes avec ces résultats ?

Oui une grande sur le jeune cadet Boubacar Diongue qui de match en match s’impose comme un central incontournable. Alexandre Catena qui endosse le rôle de Capitaine cette saison est épaulé par des joueurs plus expérimentés et propose un jeu bien plus régulier. L’arrivée de joueurs tel que Julien et Rémy y est pour quelque chose, mais pas que, le groupe dans sa globalité s’entraîne bien. C’est toujours plus facile avec la spirale dynamique du moment.

Du coup il faut redoubler d’effort pour conserver une dynamique haute et ne pas se relâcher avec une forme de suffisance ?

Il est évident que le niveau d’entrainement ne cesse d’augmenter de semaine en semaine, mis à part nos semaines un peu plus calmes de trêve : tours de coupe de France et le week-end off en raison du forfait général d’Alès. 

Cannes a déjà neuf orteils en play-offs et si victoire il y a à Saint-Etienne dimanche, ce sera officiellement le cas alors qu’il restera six journées… Forcément ta gestion du groupe et du travail va changer avec un maintien déjà en poche avant même décembre 2016 ?

J’ai une petite idée, mais je vais d’abord en parler à mon groupe nous avons une réunion de bilan très bientôt…

(Crédit photo : AS Cannes VB)



Voir plus d'articles de la même catégorie