Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Il faudra compter sur Mandelieu

Ecrit par Martial HESPEL

Jeune et talentueuse. La Pré-Nationale Féminine de Mandelieu semble ne pas manquer d’arguments pour faire son chemin un plus haut dans les saisons à venir. Il faut maintenant confirmer.

Elles viennent de s’imposer 3-0 à Cogolin à l’occasion de la 19e journée de PNF. Les filles d’Eric Vexenat remontent ainsi à la sixième place. Pour les cinq derniers matchs, l’entraîneur avait fixé un bilan de quatre victoires en se laissant le droit à un joker. Le premier succès est déjà dans la poche. De bon augure pour terminer la saison sereinement pour ce jeune groupe. « Cela fait deux ans que je suis à la tête de l’équipe première féminine. L’année dernière, l’ancien coach a décidé de passer sur les masculins. Il était trop tard pour trouver un coach de libre. J’entrainais déjà les minimes et les cadettes. J’ai accepté de reprendre l’équipe avec comme condition d’y intégrer des jeunes. Le lien était plus simple pour moi. Ce sont des jeunes à fort potentiel, qui ont fait les sélections régionales et dont certaines ont été championnes de France benjamines en 2011 », explique Vexenat.

Ainsi, le coach qui est aussi bénévole à la Ligue, a monté un dossier de triple surclassement régional pour les minimes (filles et garçons), dans le but de pouvoir intégrer ces jeunes dans les équipes seniors. « Certaines filles ont des capacités physiques supérieures à la moyenne et beaucoup végètent pendant deux ans en minimes, sans pouvoir jouer à un niveau plus haut. Le triple surclassement régional a donc été mis en place et a été approuvé par la fédération. » C’est donc une équipe très jeune qui visait le maintien en septembre dernier. « Le début de saison a été difficile. Le groupe est encore très jeune avec deux nouvelles minimes qui font partie du six majeur. Certaines font aussi le championnat jeune et la coupe de France. »

Les minimes et les cadettes assurent la relève

Depuis décembre dernier, deux joueuses sont arrivées en provenance de Mougins, après les différents changements qui ont animé le M.O.M. « Carole Nicora et Sophie Rochard amènent de l’expérience et remontent la moyenne d’âge (28 et 44 ans). Ce n’est pas plus mal car les jeunes se sentent un peu plus rassurées par ces joueuses. » Depuis, Mandelieu a relevé la tête et n’a plus rien à craindre. L’équipe jouera toujours en PNF la saison prochaine et si le groupe continue de progresser, il faudra compter sur le MLNVB d’ici quelques mois. « Nous avons pour ambition de progresser en s’amusant. »

Un autre élément du potentiel de cette équipe ? Les cadettes sont qualifiées pour le septième tour de la coupe de France de leur catégorie d’âge. « L’équipe de coupe de France cadettes est intégralement composée de filles jouant en Pré-Nationale. C’est un avantage. Nous sommes toujours invaincus avec des victoires de prestiges contre Cannes et Béziers, deux gros centres de formation », explique Vexenat. Mandelieu organisera d’ailleurs la finale fin mai. « Nous comptons bien y être aussi en tant que compétitrices. » Cela ne peut être que positif pour la Pré-Nationale du club mandolocien. La Nationale 3 dans un coin table ? Tout en sachant que Mandelieu est également au septième tour de la coupe de France minimes. Très à l’aise en championnat, les minimes et les cadettes offrent une vraie perspective d’avenir au MLNVB. Faut-il encore maintenant conserver tout ce beau monde.

(Crédit photo : Mandelieu La Napoule Volley-Ball)



Voir plus d'articles de la même catégorie