Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Icard veut retrouver les sommets

Ecrit par Martial HESPEL

Un mois s’est écoulé après la quatrième place au général de Florent Icard (CR4C Roanne) au Rhône Alpes Isère Tour (2.2). Depuis, la confirmation se fait attendre, mais elle pourrait intervenir dans moins d’une semaine au Tour des Pays de Savoie (2.2). Ce week-end, le club de l’ancien pensionnaire du Sprinter Club de Nice, a organisé deux courses : le Grand-Prix de Fourneaux le samedi et le Grand-Prix de Nandax ce dimanche. Des épreuves outrageusement dominées par Roanne, auxquelles Icard a pris la 9e et la 13e place. « Comme hier les sensations étaient mauvaises », explique Icard après Nandax. « Mais ce n’est pas très grave. Cette méforme est certainement due à ma grosse semaine d’entraînements après quatre jours de coupure il y a dix jours ». Le Tour des Pays de Savoie débute ce jeudi 13 juin et ce pour quatre jours. « Je pars pour trois jours, lundi, mardi et mercredi à base de récupération avant jeudi. Roulotter tranquillement avec peut-être un petit rappel d’intensité mardi selon les sensations. Je suis un petit peu inquiet malgré tout. Si ma condition ne s’améliore pas ça va être dure »

 

« Je ne sais pas encore ce que je vaux »

 

Le Tour des Pays de Savoie est une vraie découverte pour le natif de Cagnes-sur-Mer. Premièrement, c’est seulement sa troisième épreuve UCI de catégorie 2.2. Et puis, les quatre étapes arrivent au sommet d’un col et la quatrième sera dantesque avec les cols de Chaussy et de la Toussuire. « Mes objectifs ? Impossible de me prononcer pour le moment. La première étape est très difficile. Jeudi soir, je vais savoir si je joue le général, si je suis trop loin donc si je vais essayer d’aller chercher une victoire d’étape ou me muer en équipier ». Mais le Français de 23 ans l’avoue, il n’arrivera « pas en Savoie très confiant… ». Malgré tout, c’était aussi son discours juste avant le Rhône Alpes Isère Tour à cause de douleurs au genou : on connaît la suite. Et puis, au RAIT, dans ses premiers cols dans un peloton professionnel, Icard avait rivalisé avec les EuropCar, dont Thomas Voeckler, pour qui s’était la course de reprise après une facture de la clavicule. « Je ne sais pas encore ce que je vaux sur l’enchaînement de longs cols à ce niveau. Je pense que ça se fera à la pédale. L’aspect tactique sera secondaire à mon avis. Il ne faudra surtout pas que je me mette dans le rouge dès le début des cols. Je dois laisser faire, prendre mon rythme afin de basculer le plus près possible des premiers ». Icard sera accompagné d’une équipe « jeune » : François Bidard, Yvan Callaou, Florian dDumourier, Anthony Soares et Nick Schultz.



Voir plus d'articles de la même catégorie