Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Icard : de la télé à la réalité

Ecrit par Martial HESPEL

« Depuis que je suis gamin je regarde Voeckler à la télévision sur le Tour de France notamment. Aujourd’hui, je me retrouve avec lui sur une étape de montagne : ça restera un bon souvenir ». Florent Icard a sans doute pris conscience de beaucoup de choses aujourd’hui. Sur la deuxième des quatre étapes du Rhône Alpes Isère Tour (2.2), celui qui a passé quatre ans dans les rangs du Sprinter Club de Nice, s’est bagarré, durant une course montagneuse, avec les meilleurs. Au terme des 158,7 kilomètres entre Villefontaine et Saint-Maurice-L’Exil, le pensionnaire du CR4C Roanne a pris la 20e place de l’étape, comme hier. Mais s’il y a vingt-quatre heures Icard a terminé au sein du peloton, cette fois il était, et de loin, avec le gratin. Jugez plutôt. Si Icard termine 20e à 33 secondes du vainqueur du jour Frédéric Talpin (VC Caladois), le 22e n’est autre que Kévin Rezza (EuropCar) à plus de six minutes !

Après une côte de 3e catégorie, un col de 1ère et un de 2e catégorie, le peloton arrive dans la Croix de Chaubouret (1ère catégorie) dont le sommet est situé 53 kilomètres de l’arrivée. Un groupe d’échappés est devant. « Dans le dernier col la bagarre dans le peloton a commencé », raconte le natif de Cagnes-sur-Mer, « Voeckler a fait tout le col en tête : il en a mis de partout. Au sommet, on bascule à 5 : Voeckler, Veilleux, Rezza (EuropCar), Mainard et moi même du CR4C Roanne. Je ne pensais vraiment pas me retrouver là. EuropCar a donc roulé dans la descente et nous a ramené devant ». Oui mais voilà, Anthony Charteau (EuropCar) est aussi devant dans l’échappée, alors les hommes de Jean-René Bernaudeau vont arrêter de rouler. Trois coureurs de Roanne, dont Icard, vont devoir assumer la poursuite : « Ça m’a mis dans le dur pour les 25 derniers kilomètres », confesse le résident Biotois. Conséquence, avec les nombreuses attaques dans le final, les forces ne seront plus au rendez-vous et Icard se relève et perd quatre petites secondes.

A la moité de cette course à étape, Florent Icard est 20e du général à 2’10 » du leader de l’épreuve Alexis Vuillermoz (Sojasun). Une place et un retard qui ne sont pas rédhibitoires pour jouer encore une carte au général, mais suffisamment en retrait pour tenter un coup de poker ? « Rester dans le top 20 serait bien. Mais nous sommes trois de Roanne dans le top 20 et ça serait bien qu’un rentre dans le top 10 au général final. On verra… Nous sommes tous dans une poignée de secondes et tout reste à faire ». Demain, troisième étape longue de 181,1 kilomètres entre Saint-Maurice l’Exil et Toussieu avec au programme six côtes de 3e catégorie et deux cols de 2e catégorie. Bon apétit.

Classement et résultats sur DirectVélo.



Voir plus d'articles de la même catégorie