Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

HB3M, c’est grave Capitaine Foubert ?

Ecrit par Martial HESPEL

Après cinq journées en Nationale 2, le 3M occupe une inquiétante place de co lanterne rouge aux côtés de Marseille et La Seyne. Analyse d’une situation qui interroge…

De multiple raisons viennent expliquer le début de saison manqué du HB3M en Nationale 2. L’équipe du duo d’entraîneurs Mohamadi Loutoufi et Riad Toubi souffre. Elle n’a gagné qu’un match en championnat (Contre un autre relégable La Seyne ; ndlr) et c’était lors de la toute première journée. Ainsi, en championnat, le 3M reste sur quatre défaites consécutives. Pour comprendre ces difficultés, il faut revenir au début de l’été. Des cadres sont partis à l’instar de Romain Bois, Charles Luvera ou encore Remi Bouillon. Plusieurs joueurs ont donc été recrutés mais certains, comme évoque le Capitaine Robin Foubert pour www.magsport06.fr, « n’ont pas tenu leurs engagements » après avoir pourtant donner leur feu vert pour intégrer le projet. 

Les coachs ont du donc revoir une partie de leur copie. Mais ce n’est pas tout. « Nous n’avons pas effectué une préparation en adéquation avec nos objectifs personnels. Nous avions un programme individuel à tenir avant la préparation qui n’a été suivi que par une minorité du groupe. Nous avons donc pris beaucoup de retard dès le début. Nous n’avons pas fait de fond, les stages et tournois ont été annulés et on a eu pas mal de difficultés à travailler avec un groupe au complet. »

« On ne tue pas le match… »

Et puis, même si les Maralpins ont joué beaucoup de matchs amicaux pour rattraper leur retard physique et pour trouver des automatismes, un premier tour de coupe de France n’aurait, peut-être, pas été de trop avant de reprendre le championnat. En difficulté, la Nationale 1 d’Ajaccio a déclaré forfait. « C’est toujours intéressant de conserver une dynamique et laisser les organismes sous pression. Il y a des joueurs qui évoluent pour la première fois à ce niveau. Cette confrontation aurait pu nous permettre d’engranger une confiance complémentaire. » 

Pourtant, une semaine après ce match avorté face aux Corses, le HB3M débute par un premier succès contre La Seyne lors de la première journée du championnat. « C’était une bonne chose pour la confiance, le public et sur le plan comptable. Il faut rappeler que l’on gagne sur quelques exploits dans le money-time. » Une victoire à remettre dans le contexte actuel. Comme le 3M, les Varois peinent et n’ont gagné qu’un match. Et en coupe de France, La Seyne a été éliminée par une Nationale 3, Antibes, qui a manqué son tout début de saison. 

Dernière défaite en date, le 24 octobre, à domicile, contre Saint-Etienne / Andrézieux qui, un an après être monté en Nationale 1, a tout de suite fait l’ascenseur en retrouvant la quatrième division. Un revers rageant d’un but (21-22). « On ne tue pas le match dès la première mi-temps. Nous étions compacts en défense, mais on a été en difficulté sur leur gardien, on rate quelques penalties et on perd quatre ou cinq ballons sur contre-attaques directes. On a quand même trois ballons pour passer devant dans les deux dernières minutes… » Entre temps, les équipiers du gardien Jérôme Conti ont gagné en coupe de France, avec deux petits buts d’avance, contre la Nationale 3 de Villeneuve-Loubet. Si la saison ne fait que commencer, cette nouvelle défaite en championnat n’arrange pas les affaires du HB3M. Mais pas de démobilisation selon le Capitaine.

« Pas envisageable de descendre »

« Les gars se sentent concernés : on bosse. Notre salut se fera par le travail. On a de bons gardiens, des jeunes qui ont une belle marge de progression et une bonne ambiance. On va trouver notre rythme de croisière. Il devrait y avoir quelques renforts dans les prochaines semaines. A titre personnel nous avons convenu de me mettre quelques jours au repos pour soulager mon genou. » Pour tenter de corriger quelques erreurs, Denat, Millet Keil et compagnie vont recevoir un candidat à la montée en Pro D2 ce samedi à l’occasion du troisième tour de la coupe de France : Cavigal Nice. « Ce sera une belle opposition. Elle préparera les trois ou quatre prochains matchs en championnat qui s’annoncent difficiles. Le Cavigal n’a pas fait un bon début de saison certainement à cause de quelques blessures de joueurs cadres. Ils ne feront pas de cadeau. A nous de répondre présents pour que le spectacle soit passionnant. » 

Si la situation commence à devenir préoccupante, Foubert n’envisage pas une seule seconde de jouer le maintien. « J’ose espérer que ça ne soit pas un espoir de se maintenir. J’ai donné une anecdote aux gars concernant l’année de la montée en Nationale 1 du Cavigal de Xavier Barachet : je nous souhaite le même parcours. Il n’est même pas envisageable de descendre pour ma première année en tant que capitaine… »

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie