Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Hamila rejoint le BTP Nice

Ecrit par Martial HESPEL

Le Pivot de 24 ans Mohamed Hamila a été séduit par le projet de la N3M du Bâtiment Nice et quitte donc le Cavigal Nice où il était barré à son poste en Nationale 1.

« Je veux confirmer. » Après une décennie passée à user le parquet de Pasteur sous les couleurs du Cavigal Nice, Mohamed Hamila (Pivot) file vers l’ouest : direct les Eucalyptus du Bâtiment Nice. Il sera donc de la partie au sein de l’ambitieux projet en Nationale 3, alors qu’il voyageait depuis quelques années entre la N1M et la réserve du Cavigal, en Pré-Nationale ou en N3M. « J’étais dans le groupe de la Nationale 1. J’ai joué les matchs amicaux, ceux de Coupe de France, deux matchs de championnat et j’ai participé aux barrages pour la Pro D2. Entre Raphaël (Tourraton ; ndlr) et Asier (Antonio Marcos ; ndlr), il y avait beaucoup de concurrence à mon poste », explique-t-il à www.magsport06.fr. « Mais c’était très enrichissant. J’ai progressé sportivement, surtout sous les ordres d’Edu (Coach Eduardo Fernandez-Roura ; ndlr) qui est pivot de formation. J’ai appris avec des supers mecs. »

Si la semaine il s’entraînait avec la N1M, c’était généralement avec la Pré-Nationale qu’il jouait le week-end. « Le week-end j’essayais d’apporter ce que j’apprenais la semaine. Des fois ce n’était pas toujours facile de jouer avec des gars que je ne voyais pas la semaine. On le sent. Ça manque d’automatisme, mais il n’y a pas que moi qui descendait de la N1. On s’adaptait. Le groupe avait aussi pas mal changé par rapport à celui qui a connu la N3M la saison d’avant. Notre capitaine a arrêté. Du coup, pour ceux qui comme moi descendaient de la N1M, nous avions des responsabilités : on attendait plus de nous. »

Au moment donc de changer de tunique, il livre son sentiment. « Je ne retiens que des bons moments. Des souffrances aussi, avec des hauts et des bas sportivement. Je pars la tête haute, j’ai apporté tout ce que j’ai pu au niveau de l’investissement sur et en dehors du terrain. Bien entendu, j’aurais préféré faire plus, notamment en Nationale 1, mais l’opportunité ne s’est pas présentée, j’aurai aimé m’y imposer. C’est la vie. Mais encore une fois, j’ai beaucoup progressé aux côtés d’excellents joueurs. J’ai grandi tout près de Pasteur, j’y reviendrai. Avec les gars on se reverra en dehors du terrain. »

C’est donc en Nationale 3, dans une équipe première et ambitieuse, toujours sur le sol niçois, qu’Hamila voudra confirmer. « Je n’ai pas vraiment cherché à partir. En faîte, on m’a proposé le projet. J’ai vu ma situation au Cavigal… Et puis je connais des joueurs, Daniel Rivet, Richard Balland-Roche, Nicolas Perrin qui ont tous joué au Cavi. Et puis le gardien Alexis Charlier arrive en même temps que moi. D’autres, même si on n’a jamais joué ensemble, on se connaît depuis un moment. Le projet que le coach Xavier Vouillot m’a dévoilé est intéressant. J’espère m’imposer et monter tout ce que j’ai pu acquérir en Nationale 1. Amener ma pierre l’édifice et avoir des responsabilités que je n’ai pas pu avoir en Nationale 1. » Hamila n’arrive pas l’inconnu car il connaît donc plusieurs de ses futurs équipiers, qui pour certains l’ont déjà été, qui plus est il avoue avoir assisté à quelques matchs du BTP la saison passée. Du coup, le projet de jeu de Xavier Vouillot, sauf si le technicien change tout, il en connaît déjà une bonne partie. « J’attends avec impatience qu’on se retrouve tous ensemble. »

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie