Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse veut voir le travail payer

Ecrit par Martial HESPEL

Très bon quatrième de N3M l’année dernière, malgré une saison moyenne à domicile, le Pays de Grasse Volley-Ball est dans une phase compliquée, mais ne baisse pas les bras au moment de recevoir Orange.

Trois journées et un seul point au compteur. Début d’année compliqué pour Grasse en Nationale 3. Pour expliquer ces difficultés, il faut évoquer le groupe. Il a évolué avec quatre arrivées : Lyes Ould Ammar (Passeur), Bruno Pelé (Libéro), Martin De Conninck (Ailier) et Simon Thomas (Central). Pour deux, ils jouaient principalement en Régionale l’année dernière, un troisième revient à la compétition après un an d’arrêt, le dernier arrive d’Alsace avec tout ce que cela incombe au niveau de l’acclimatation. Rien de simple. Le reste du groupe est toujours là, hormis Ivan Pantovic « qui fait un break » et Jonathan Rey « qui a arrêté ne désirant pas avoir de concurrence sur son poste de passeur », explique le duo de coach Jérémy Magar et Emilie Poma, à www.magsport06.fr.

La préparation, bien que sérieuse, ne fut pas optimale. « Elle s’est plutôt bien passée. C’était dur mais les gars ont tenu le coup et l’ambiance était au top. Nous avons organisé un tournoi de préparation chez nous où il y a eu du bon et du moins bon mais on était loin d’être ridicule. Malheureusement, depuis, les blessures et les soucis familiaux nous rendent la tâche très difficile. »

Un troisième point, même si après trois journées le classement ne veut pas encore dire grand chose, Grasse a joué et perdu face au deuxième, au troisième et au quatrième. Prenant un seul point, une défaite en cinq sets, contre Mandelieu. « Nos défaites ? Un concours de circonstance avec des absences régulières et inévitables de joueurs de l’équipe. C’est simple nous n’avons encore jamais été au complet. Sans négliger, c’est le plus important, la qualité des adversaires qui n’ont rien volé. »

Alors, pour ne pas commencer à être décroché, Grasse doit glaner des points successivement contre la réserve d’Orange – Nassau puis Toulon. « C’est certain, c’est déjà important. L’équipe a les crocs, ça bosse bien, les gars mouillent le maillot et on aime à penser que le travail paye toujours, tôt ou tard. C’est juste une question d’envie et d’abnégation. C’est à l’équipe qui mettra le plus ses tripes sur le terrain qui gagnera les matchs. » Si Grasse s’impose ce dimanche contre Orange à domicile, le groupe grimpera d’une place au classement et devra ensuite garder une équipe de Toulon, qui est à -6 points en raison de deux forfaits en début de saison, à distance pour ne pas trembler.

(Crédit photo : PGVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie