Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse veut s’inviter

Ecrit par Martial HESPEL

Avec à la clé une superbe victoire samedi, le Pays de Grasse Handball ASPTT, pilier de la Nationale 3F du sud-est, s’est officiellement lancé mathématiquement dans la course aux barrages de N2F même si le coach reste prudent.

On connaissait déjà les qualités de la N3F de Grasse mais aussi et surtout ses ressources mentales. Mais samedi, à domicile contre Meylan, le groupe de Laurent Baudet a réussi une formidable opération. Menées toute la première mi-temps (3-4 : 6-7 : 10-11) les filles de la Capitaine Laura Macri ont plié en début de seconde période (10-13 ; 11-15 ; 15-19). A la 46e, cet écart de -4 pouvait sembler rédhibitoire quand on sait que si Meylan tient le coup, leur parcours pour décrocher la deuxième place, synonyme de barrage pour tenter de monter en Nationale 2, est effectué à 80% car derrière, avec un calendrier très à sa portée avec Livron, Cagnes, Montpellier ou encore Avignon, Meylan aurait dû aller au bout. Sauf que Grasse va se révolter pour passer une seule et unique fois devant à la 56e : 23-22. Plus rien ne sera marquer. « L’équipe a montré de belles valeurs sur le terrain, beaucoup d’abnégation, mais il ne faut pas oublier la qualité du jeu. Les filles ont été appliquées et ont essayé de s’impliquer au mieux dans le projet collectif », explique Laurent Baudet, l’entraîneur, à www.magsport06.fr.

Et pour expliquer ce résultat, Baudet plante une tout simple raison pour commencer. « Nous étions douze sur la feuille de match, ce qui ne nous était pas arrivé depuis très longtemps, donc plus de rotations possibles. Ensuite, nous avons pu compter sur un public nombreux et enthousiaste qui a soutenu les filles jusqu’à la dernière seconde. Jouer à domicile dans ce genre de circonstance est clairement un avantage, encore fallait-il assumer, assurer et ne pas trembler face à l’évènement. »

La situation est donc simple. A quatre journées de la fin de saison, malgré sa récente défaite contre Cagnes-sur-Mer, Port de Bouc (46 points) semble lancé vers la place de champion et donc la montée directe en Nationale 2. Derrière, Etoile/Beauvallon (42 points), Meylan (42), Grasse (41), Plan de Cuques (40) et pourquoi pas Clermont Salagou (39) vont lutter pour la place de barragiste avec des calendriers bien différents. Si Meylan et Grasse vont affronter uniquement des équipes de bas de tableau, Etoile/Beauvallon et Clermont Salagou doivent encore jouer Port de Bouc et… Plan de Cuques. Autrement dit, des points vont se perdre en route et Grasse pourrait en profiter.

Mais Laurent Baudet refuse de se fixer cet objectif. « La montée en N2F n’est clairement pas à l’ordre du jour, on joue crânement notre chance, mais on ne délaisse pas notre réserve qui est course pour l’accession en Pré-Nationale. Courir deux lièvres à la fois est quasi-impossible au vue de la faiblesse quantitative de notre effectif. » Malgré tout, il concède que le club, qui a pris de l’ampleur l’été dernier avec les fusions de Grasse, Mouans-Sartoux et Peymeinade, a désormais les moyens un jour de jouer en quatrième division. « Je pense qu’à moyen terme le projet N2F à Grasse sera viable et même indispensable. Mais pour le moment la priorité est la structuration de ce nouveau club, dans le secteur jeune, les staffs techniques, la montée de la réserve en Pré-Nationale etc… Il y a beaucoup à faire, mais le club est sur la bonne voie. »

En attendant, la meilleure attaque du championnat, 26.8 buts, va tenter de se donner le droit de rêver à trois dernières journées de folie. Un déplacement le 30 avril à Avignon, avant-dernier.

(Crédit photo : PGHBASPTT)



Voir plus d'articles de la même catégorie