Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse veut sauver sa peau

Ecrit par Martial HESPEL

En ballottage favorable pour se maintenir en Nationale 3, Grasse doit concrétiser à domicile face à Mougins pour éviter les barrages. Le MOM est dans la même situation : un point les sépare. 

« Gagner 3-0 fait vraiment du bien au moral. » Émilie Poma et Jérémy Magar, le duo à la tête de la N3M du Pays de Grasse, soufflent auprès de www.magsport06.fr, suite à la victoire contre Sainte-Maxime. En effet, c’est seulement la troisième fois de la saison que le PGVB s’impose sur cette marque et les deux autres fois étaient à chaque fois contre Toulon, formation qui n’a gagné que quatre sets durant toute la saison.

Ce succès à Sainte-Maxime est important aussi bien comptablement que moralement pour l’ultime round contre Mougins. D’ailleurs ce succès dans le Var évite à Grasse de pouvoir descendre directement en PNM. Au pire, il faudra passer par un barrage.  « Au vue de nos galères d’effectif, encore ce week-end, évidemment que nous ne nous sommes pas déplacés pour déjouer d’autant plus qu’il y avait un gros public venu pour voir les derniers matchs des leurs deux Nationale 3 ce jour-là (Les filles ayant gagné 3-0 juste avant le match des garçons, nous pouvons facilement imaginer un public bouillant ; ndlr). L’équipe a fait le boulot et dans tous les compartiments de jeu et c’est ça qui d’autant plus plaisant. » Et en sortant de son succès à Sainte-Maxime, Grasse a appris la défaite 3-0 de Mougins face à une équipe du Cres, deuxième, qui peut encore croire à la montée jusqu’à la dernière journée. « Évidemment que psychologiquement ce résultat nous arrange, on veut sauver notre peau d’une saison qui aura été sans nul doute des plus difficiles. »

Une nouvelle et dernière semaine a débuté. Dernière, uniquement si Grasse évite donc les barrages. Une semaine normale ? Difficile de faire abstraction à la pression… « C’est une semaine normale mais capitale avec comme mots d’ordre le travail et l’investissement mais, ça, c’est comme le reste de l’année. » Pour Grasse comme pour Mougins, passer par un barrage n’est pas rédhibitoire mais l’éviter ne serait que mieux. Alors les Grassois tenteront de rééditer leur succès en quatre sets acquis à Mougins en décembre dernier. Sur quoi faudra t-il s’appuyer pour y parvenir ? « Tous les compartiments de jeu sont importants à ce niveau, aucun en particulier, mais tous en général. On peut quand même dire que le service-réception sera un certainement décisif. » Et pendant cette rencontre, une bonne vieille radio sera t-elle branchée sur le gymnase Charrin à Agde ? En effet, dans le scenario où Orange perd 3-0 à Agde et que Mougins gagne 3-2 à Grasse, selon nos calculs, le barragiste serait Orange et les deux formations des Alpes-Maritimes seraient sauvées. Une idée réfutée par les entraîneurs grassois. « Pas de radio branchée ce jour-là. Ce qui nous intéresse c’est notre résultat, pour les calculs et pour le reste, comme toujours, on verra plus tard. »

Mais pour ce match et comme depuis un bon moment, Jérémy Magar et Paul Boyer, tous les deux souffrants d’une lourde entorse à la cheville, ne devraient pas être de la partie. Le kinésithérapeute de l’équipe se prononcera en fin de semaine, mais quand bien même ils pourront être sur le terrain, ils sont absents depuis plusieurs semaines et le rythme de la compétition ne se retrouve pas en claquant des doigts. Un match intense s’annonce, tant on connaît la rivalité qui tire vers les haut les deux groupes depuis plusieurs saisons. « L’état d’esprit c’est d’aller au combat et de mettre toutes nos armes dans la bataille sur le terrain et ce qui se passera hors du terrain ne doit pas entraver notre concentration. »

Le PGVB espère un gymnase plein. Encore une fois, même si barrage ne signifie pas une descente, mieux vaut l’éviter et Mougins sera dans le même état d’esprit. Rappelons également que si Mougins gagne en cing sets, le MOM se maintiendra ! « Nos supporters ? Nous espérons les compter en nombre car leur soutien sera comme toujours apprécié et non-négligeable alors on donne rendez-vous à tout le monde ce 16 avril à partir de 16h00 à René Friard à Mouans-Sartoux. »

(Crédit photo : PGVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie