Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse, un mois de janvier parfait ?

Ecrit par Martial HESPEL

En délicatesse en 2015, le Pays de Grasse ASPTT va bien mieux en ce début d’année 2016. Avec deux victoires contre Hyères et Saint-Raphaël, l’équipe Maxime Dortel est plus en phase avec ses ambitions.

Ambitieux, mais boitant. Le groupe d’Excellence Territoire de Grasse n’a pas répondu aux attentes en début de saison. Maxime Dortel et Jean-Pierre Dodero ont eu toutes les peines du monde à trouver un rythme cohérent avec un nombre trop important de blessés, obligeant même le premier cité à jouer pour faire le nombre et offrir un minimum de rotation. Le succès décroché contre le BTP Nice le 13 décembre était déjà annonciateur d’un léger mieux. Les succès en ce moment de janvier face aux équipes varoises l’ont confirmé.  

« C’est une belle victoire (36-18 le 24 janvier contre Saint-Raphaël ; ndlr) où tout le monde a pu être impliqué », explique Dortel à www.magsport06.fr. « Le groupe était complet, avant tout parce que les blessés ne le sont plus, tout simplement. On ne peut pas dire qu’il y a eu une révolution à l’entraînement. Jean-Pierre et moi continuons le travail commencé en début d’année et ça commence à payer. » De retour dans la course au top 5, le technicien ne s’enflamme pas. « Il faut aussi relativiser. Même si je suis satisfait de l’équipe sur ce match contre Saint-Raphaël, notre adversaire est une équipe qui a eu peu de victoires jusque-là (Trois ; ndlr) et qui nous a posé moins de problèmes qu’Antibes (Défaite à Saint-Claude 30-16 le 5  décembre ; ndlr). Le classement vient simplement confirmer que le rapport de force n’était pas le même. J’avoue que le début de match, surtout le premier quart d’heure (5-2 pour Grasse ; ndlr) m’avait inquiété. On a certes pris peu de buts mais on n’en marquait pas pour autant. C’est ce qui avait tendance à me faire craindre un déroulement compliqué. Les gars ont su créer l’écart ce qui a dû décourager notre adversaire, surtout pendant une séquence en deuxième mi-temps où nous avons marqué essentiellement sur récupération de balle et contre-attaques. »

C’est avec un bilan pile à l’équilibre – cinq victoires, un nul et un cinq défaites – que Grasse termine sa phase aller, en ayant marqué plus de buts qu’encaissés : 301 contre 292. « On prend la satisfaction de cette victoire avec la confiance qui s’y joint mais on reste sérieux dans notre travail pour pouvoir montrer un meilleur visage face aux équipes du haut de tableau contre qui nous avons fait des matchs décevants en première phase. La mauvaise idée serait de lever le pied par excès de béatitude sur le score du week-end dernier. » Ce samedi à 18h30, à la salle Olympie, Grasse jouera à Mandelieu, son premier match de la phase retour. A l’aller, Grasse s’était incliné à domicile 29-37 alors que le score était encore de 19-19 à la 36e. « Le premier objectif sera de prouver que le match aller ne reflétait pas notre réelle valeur. On veut aller chercher une victoire : si le groupe fait ce qu’il faut pour avoir le maximum d’atouts de son côté. » Un succès et Grasse se rapprochera du maintien avec, si les blessures s’éloignent définitivement, une possible ambition de jouer un joli coup en fin de saison…

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie