Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse n’est plus relégable

Ecrit par Martial HESPEL

Ce week-end, pour la première fois de la saison, Grasse est sorti de la zone rouge de N3F. Bien que cela reste fragile, ce n’en est pas moins symbolique pour l’équipe de Bastien Grégoire.

Dans la course au maintien en N3F, la dynamique positive est définitivement en faveur de Grasse. En effet, pour la toute première fois de la saison, le Président Frédéric Gabert voit son groupe sortir de la zone rouge. En effet, l’équipe du coach Bastien Grégoire, qui semblait bien mal engagée il y a encore quelques semaines, commence à enchaîner au meilleur des moments, lors du sprint final. Après une victoire à Marseille il y a quinze jours, le PGHBASPTT vient de gagner 27-25 à domicile contre Ajaccio. Grasse passe ainsi devant Cagnes-sur-Mer et La Crau et sort ainsi de la zone rouge, bien que cela reste encore très fragile. Loin derrière, Marseille, dernier.

Face aux Corses, Grasse va globalement dominer son sujet, malgré une période creuse qui va voir Ajaccio revenir à deux buts à douze minutes du buzzer final. « Nous avons coincé en deuxième période avec un gros passage à vide récurrent à la finition pendant plus de quinze minutes mais les filles se sont bien battues et prennent les trois points », explique soulagé le technicien à www.magsport06.fr. Rappelons qu’à l’aller Grasse s’était incliné sur l’île de Beauté sur la marque nette de 28-23. « Depuis ce match je remarque beaucoup d’évolution. Le jeu a bien progressé mais comme je l’ai déjà dis précédemment, il y a encore beaucoup trop d’échecs sur les tirs à six mètres. Défensivement, comme offensivement, nous avons trouvé un équilibre. Mais, fin de saison oblige, la pression est là pour perturber les collectifs. »

Bien qu’il reste cinq journées à disputer, il y a huit chances sur dix pour que Grasse sache dans deux matchs si le maintien est toujours jouable, voir déjà en poche. En effet, à Cagnes-sur-Mer, puis à Hyères, qui luttent tous les deux aussi pour se sauver, Grasse a l’occasion de réaliser de gros coups. Et inversement. « C’est vrai pour nous, mais c’est pareil pour eux. Il ne faut pas oublier qu’on était relégable depuis la première journée. On a notre destin entre nos mains et c’est bien à la vue de cette saison très difficile. Nous avons trois déplacements sur les quatre prochains week-ends donc le maintien passera sur des exploits à l’extérieur. »

Grasse aborde les matchs à venir avec toujours pas mal de pépins physiques mais un effectif qui ne rechigne pas à venir aux entraînements raconte le coach. « Ainsi on le ménage comme on peut. Le groupe vit très bien. A domicile, nous sommes toujours soutenus par les supporters et contre Ajaccio il y avait encore du monde malgré quelques têtes fatiguées après avoir fêté la montée des garçons en Pré-Nationale la veille de notre match. » Le 29 avril prochain, le derby à Colette Besson, contre Cagnes-sur-Mer, va relever d’une importance capitale. Le perdant aura de très gros soucis à se faire pour son avenir.

(Crédit photo : Vincent Saverino)



Voir plus d'articles de la même catégorie