Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse, le travail, encore le travail

Ecrit par Martial HESPEL

Pourtant ambitieuse cette année, l’Excellence Régionale Masculine du Pays de Grasse a manqué son début de saison avec deux défaites. Depuis, les victoires sont là, mais les coachs attendent bien plus.

C’est ce qui s’appelle ne pas se satisfaire des points qui rentrent. Après deux défaites et un match nul en championnat, Grasse vient d’enchaîner deux succès contre Vence (27-20) et le Cavigal Nice (22-16). Mais l’entraîneur Maxime Dortel, sur le banc aux côtés de Jean-Pierre Dodero, ne s’enflamme pas. Loin de là. « Oui on évolue dans le bon sens. Maintenant, nos deux victoires sont à remettre dans leur contexte », expose t-il à www.magsport06.fr. « Vence a beaucoup perdu en effectif : sur le terrain, il n’y a pas eu l’opposition des matchs précédents. » Vence a joué six matchs officiels depuis le début de saison, cinq en championnat et un premier tour en coupe de France Régionale : six défaites. « Pour moi, la victoire à Nice est plus probante car elle est à l’extérieur, contre une équipe qui joue régulièrement en effectif réduit tout en faisant des résultats corrects et qui, pour l’occasion, avait un effectif complet. »

Malgré six points en deux matchs, Dortel peste contre une vilaine habitude que ses joueurs ne parviennent pas encore à bannir de leur comportement. Une période dîtes de déconnexion où « les joueurs se remettent à vouloir jouer n’importe comment, du handball champagne comme on dit, sauf qu’ils n’ont pas les capacités techniques pour réussir en jouant comme ça. On reste donc vigilant là dessus avec Jean-Pierre. »

D’ailleurs, pour mettre toutes les chances de son côté en championnat, Grasse a décidé cette année, purement et simplement, de ne pas s’engager en coupe de France Régionale. D’où, actuellement, une très longue trêve de trois semaines entre le 25 octobre et le 14 novembre. « Elle ne représente pas un objectif pour nous. » D’accord, mais n’est-elle pas utile pour trouver des automastimes, passer un ou deux tours et prendre de la confiance ? « Par expérience des années précédentes, elle ne représente tellement pas une motivation pour les joueurs qu’ils sont très peu à se rendre disponibles pour un déplacement un peu plus loin que d’habitude, dans le cas où l’on doit se déplacer. Donc, on a conclu que ça ne valait pas le coup. »

« On restera à notre niveau moyen »

Alors, c’est donc uniquement en séance que Grasse cherche à progresser. « Les entraînements sont sérieux. On prend beaucoup de temps avec Jean-Pierre pour marteler notre discours de sérieux, de discipline et d’implication, même dans les périodes de creux de la saison. Quand un joueur accepte un objectif tel que viser une montée, on ne peut pas admettre qu’il se permette de faire des entraînements en dilettante ou d’en manquer la moitié. » C’est dit. « Pour moi, dans le contexte où l’on se trouve, la trêve doit être le moment de bosser encore plus, de prendre peut être de l’avance sur les équipes qui s’entraînent un peu moins, de grappiller un peu ce retard qu’on a dans le niveau de jeu et d’arriver avec un maximum de confiance et de cartes en main pour le prochain match à Draguignan qui va être compliqué. »

Et justement, avant d’aller à Draguignan, équipe qui possède exactement le même bilan que Grasse, Dortel compte sur une implication sans faille de ses joueurs. Le club est ambitieux, cherchera si l’occasion de se présente à monter, alors chacun doit, à son échelle, se surpasser. « Maintenant, si les joueurs décident chacun que c’est le moment de lever le pied parce que c’est la trêve, on restera à notre niveau moyen. C’est à cela que l’on pense avec Jean-Pierre quand on leur parle de discipline, de dépassement de soi, de travail et d’objectif à atteindre. On ne leur répétera jamais assez, c’est eux qui ont les cartes en main. Soit ils bossent et ils ont une chance d’évoluer vers un meilleur niveau, soit ils ne bossent pas et ils devront se contenter de ce qu’ils ont… »

Mais pour continué à enchaîner les résultats positifs, il faudra aussi qu’un jour l’infirmerie se vide. Gwenaël Duran devrait reprendre l’entraînement cette semaine : il a été gêné un temps par des problèmes d’oreille interne. De son côté, Théo Roncoroni, qui avait eu en tout début de saison des problèmes de dos, est de nouveau out pour les mêmes maux. Sa date de retour est encore inconnue. Le soucis d’épaule de Mathieu Chabbert, qui datent de la saison dernière, viennent de revenir. Comme Roncoroni, Dortel ne sait pas encore quand il reviendra. « C’est problématique puisque Mathieu et Théo font parties de l’ossature de la base arrière qui évoluaient l’année dernière : on n’a pas de joker médical donc on va attendre que ça aille mieux. » Une équipe grassoise à la lutte pour la montée passera aussi par ces retours.

(Crédit photo : PGHBASPTT)



Voir plus d'articles de la même catégorie