Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse est dans les clous

Ecrit par Martial HESPEL

Après deux montées consécutives, Grasse a débarqué cette saison en ERM, avec, à quelques éléments près, le même groupe qui jouait en Départementale il y a deux ans. Les résultats suivent.

Il s’en est fallu de quelques secondes pour que Grasse passe les fêtes avec un bilan positif en Excellence Régionale Masculine. Mais, le 13 décembre dernier, à l’occasion de la neuvième journée, les Grassois ont plié à domicile (90-94) face à la réserve de Golfe-Juan – Vallauris. « On prend un mauvais départ : grosse réussite à mi-distance du côté de Golfe. Un peu trop spectateur côté grassois », avoue sans se défiler l’ailier Florian El Qarouni pour www.magsport06.fr. « On se réveille dans le deuxième quart temps pour revenir à trois points à la mi-temps, puis à seulement une unité à l’entame des dix dernières minutes. » Grasse se retrouve donc à un quart temps de basculer dans le top 5 et de faire un pas de géant vers le maintien. Une véritable performance pour un groupe qui est quasiment le même que celui qui a décroché il y a deux ans, deux divisions plus bas, le titre en Excellence Départementale.

Et, cranement, Grasse va faire la différence, sans complexe, face à la réserve d’une Nationale 2. « On réussit à faire plusieurs stops qui nous donnent six points d’avance à cinq minutes de la fin du match. Mais Golfe-Juan revient tout de suite grâce à deux paniers à trois points. A une minute de la fin, on est encore devant pour deux longueurs. » Grasse bénéficie à ce moment là de la possession. « Après un tir au bout des 24 secondes, Willis De Deus Correia, notre intérieur, prend un gros rebond offensif qui nous donne une nouvelle possession, sauf que l’arbitre lui siffle une faute offensive pour avoir joué des coudes lorsqu’il protégeait son ballon. Sévère. Surtout qu’il s’agit de sa cinquième faute. Notre seul pivot rejoint donc le banc en compagnie de Ghislain Fouillen et Thomas Brunet qui avaient déjà pris leur cinq fautes. Sur l’attaque suivante, nos adversaires provoquent la faute et réussissent leurs deux lancers francs. On a la dernière possession mais on rate le tir de la victoire. En prolongation, Golfe-Juan va faire rapidement la différence profitant de l’absence de trois des joueurs du cinq majeur. »

Grasse termine donc l’année civile avec un bilan de quatre victoires pour cinq défaites. Attention, tout reste à jouer, puisqu’il reste encore deux journées à disputer avant de boucler la phase aller. « Une victoire de plus nous aurait permis d’être très bien avant la trêve. Il nous reste deux matchs à jouer avant la phase retour : HTV et Monaco. L’objectif est d’en prendre au moins un sur deux. Dans le Var, chez eux, c’est toujours compliqué. On ne sait jamais quelle équipe va être alignée. Et puis Monaco, c’est Monaco. Un grand coach, un gros cinq majeur et des jeunes qui sont morts de faim. »

« Notre effectif reste quand même limité »

Une chose est certaine, le groupe au complet, de dix joueurs grassois, a plus que le niveau pour se maintenir en ERM. Oui mais voilà, dès que certains sont absent ou ont pris leur cinq fautes, le manque de rotation et de profondeur de banc se fait cruellement sentir, comme cela a été le cas lors du dernier match. « La suite du championnat sera bien évidemment compliquée car notre effectif reste quand même limité. Deux de nos victoires ont été acquises dans la dernière minute, face à Cagnes-sur-Mer et au Cannet-Rocheville. »

Un effectif faible quantitativement parlant certes, mais qui se connait par cœur. Un élément capital, mais El Qarouni sait que cela ne tient à qu’à un fil. « A la moindre blessure de n’importe quel joueur, ça risque de faire pencher la balance en notre défaveur. Donc pour l’instant on touche du bois. La trêve va nous faire le plus grand bien, pour repartir en 2015 sur une bonne dynamique. Et puis, depuis le début, on sait que le championnat sera serré jusqu’au bout. Il se jouera sans doute à une victoire près. Pour l’instant on en a encore deux d’avance sur le HTV et Vence : qui n’est pas non plus à sa place. »

Quoi qu’il en soit, le championnat est encore très long et s’annonce passionnant. Mais le destin des équipes d’ERM, pour les montées et les descentes, repose aussi sur ce qu’il se passera en fin de saison en Nationale 3. Combien d’équipes de Ligue Côte d’Azur seront reléguées au niveau régional ? « Sincèrement, ce n’est pas notre préoccupation. On prend les matchs les uns après les autres, sans forcément penser à la saison prochaine. En Nationale 3, le championnat est déjà plié : le SMUC va monter en Nationale 2. Alors, en bas de tableau d’ERM, le Cannet-Rocheville et le HTV vont tout faire pour se maintenir en faisant descendre des gars de Nationale 3. Le BAC me semble déjà condamné par contre. Vence va se maintenir je pense. Et après il y a Toulon et nous… Chaque match sera disputé. Et puis cette année, tout le monde peut battre tout le monde, mis à part La Londe et La Garde qui sont au-dessus. » La saison ne fait que commencer.

(Crédit photo : USGB)



Voir plus d'articles de la même catégorie