Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse doit apprendre à se faire mal

Ecrit par Martial HESPEL

Septième du championnat Excellence Territoire Masculine alors que la mi-saison approche, le Pays de Grasse est en pleine lutte pour se maintenir. Si Maxime Dortel refuse de s’inquiéter, il a conscience du problème.

« On doit apprendre à se faire mal aux entraînements. Aller au contact, au duel, pour reproduire cela en match. Il faut prendre conscience de cela, ne pas être trop tendre entre nous car quand on se retrouve le week-end face à une défense solide, on est surpris, on ne sait pas trop quoi faire. » Maxime Dortel, qui co-entraîne l’Excellence Territoire Masculine de Grasse aux côtés de Jean-Pierre Dodero, est catégorique. Oui son groupe est jeune, oui son groupe possède une belle marge de progression, mais il doit aussi prendre conscience que la défense adverse ne va pas l’attendre. « Si on veut reproduire un bon jeu et une belle intensité en match, il faut déjà le faire entre nous la semaine. Mais les garçons sont là aux entraînements, ce qui peuvent, ils travaillent. »

Car en effet, ces dernières semaines, une pluie de blessures, assez lourdes pour certaines, s’est abattue sur l’ETM et sa réserve : les croisés pour un, un arrachement osseux à la main pour un autre, des douleurs aux ischios ou encore des entorses. Du coup, depuis plusieurs rencontres, Dortel doit s’aligner sur la feuille de match et même jouer pour proposer une équipe cohérente et offrir un peu de banc. « Il faut palier pour avoir de la rotation. Mais ce n’est pas le but. Je n’ai pas intérêt à jouer, je l’avais annoncé en début de saison. Je ne cherche pas à jouer. C’est aux joueurs de progresser. Mais je n’ai pas de crainte, il faut juste trouver le chemin. »

Concentré sur son groupe, Dortel n’en est pas encore au stade de trop s’attarder sur le classement, ni sur le bilan de l’adversaire qu’il rencontrera le week-end. « Je cherche juste à ce que mon groupe produise le jeu qu’on veut. Ce n’est pas encore le cas, mais on bosse, la défense notamment. C’est un travail de longue haleine. Les mecs doivent reprendre confiance. Je suis convaincu qu’ils peuvent faire quelque chose. Mais déjà, il nous faut un maximum de retours aux entraînements pour encore mieux travailler et donc pour avoir des effets en match. Car on ne peut rien inventer en match. C’est du travail. » Dortel reconnait aussi volontiers que son groupe est capable de produire d’excellents mouvements, d’être à un très bon niveau sur une certaine période pendant un match, mais que cela est encore trop juste sur une heure.

Le manque de constance, voici aussi le problème de ce groupe comme on peut le voir sur les trois derniers matchs. Diminué à Antibes, le leader, Grasse a réalisé une bonne première mi-temps, menant 3-2 et étant encore à un contact raisonnable à mi match 11-14. Derrière, le physique de Grasse va flancher pour perdre 16-30. Puis, un match très abouti contre le BTP Nice. « Le jeu sans ballon que l’on a prôné a donné ses premiers effets. On n’a pas lâché dans la difficulté et on a bien défendu ce qui a permis à nos gardiens de faire une très bonne partie. » Victoire 30-24. Et dans la foulée, à Draguignan, une défaite 25-23, alors que Grasse va mener de trois ou quatre buts toute la première mi-temps. « On a totalement déjoué. Les vacances arrivent à point nommé. »



Voir plus d'articles de la même catégorie