Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Grasse, à prendre (très) au sérieux ?

Ecrit par Martial HESPEL

La PNF du Pays de Grasse a parfaitement débuté son championnat par une victoire nette contre Fréjus. L’entraîneur Marc Schalk se veut très serein et ambitieux pour la suite.

Marc, une deuxième saison consécutive se présente pour ton groupe en PNF, quels sont les mouvements ? 

Je compte trois recrues. Olivia Créance qui était à Antibes, Julie Casamento de Mougins et enfin Caroline Dol de Mandelieu. Trois filles avec de l’expérience et du fond de jeu. Ce qui me manquait la saison passée. A cela j’ai gardé sept filles plus deux en formation. Du coup, j’ai décidé de faire jouer la concurrence à tous les postes. Les filles l’ont compris, l’intégration a été rapide et cela se ressent à l’entrainement. Il y a beaucoup plus d’investissement, de qualité et toujours dans une bonne ambiance. Ce n’est que du positif pour moi afin de pouvoir travailler plus spécifiquement notre technique et notre tactique.

La préparation ?

J’ai organisé mi-septembre un tournoi à quatre avec le Cannet-Rocheville, Fréjus et Fayence. J’ai fait beaucoup de rotations d’équipe et de changements de postes. Ce n’était pas évident pour les filles et pour l’organisation collective mais le but était de voir leur capacité d’adaptation et d’engagement en fonction des différentes situations. Nous avons joué neuf sets pour deux défaites et une victoire : résultats anecdotiques. Le principal réside dans les certitudes quant à mes futurs choix.

Le coach niçois Laurent Cuvellier n’était pas disponible pour la reprise du championnat, ta première journée face à l’ASPTT a été reportée à décembre. Cette semaine de gagné avant de reprendre la compétition officielle a t-elle été bénéfique ?

J’ai profité du report demandé par l’ASPTT Nice pour continuer le travail de notre collectif. Le match amical contre le NVB, deux jours avant notre match face à Fréjus, a était très révélateur, réconfortant et positif. Nous avons fait – et gagné – trois sets sérieux qui nous ont permis d’aborder notre premier match avec une confiance collective certaine.

Et quand on voit le score du match face à Fréjus, 25-19 25-14 25-14, on se dit que tout a bien fonctionné ?

Cette équipe de Fréjus avait gagné sa première journée en cinq manches contre le Cannet-Rocheville. Mes filles font un début de match parfait et nous menons largement jusqu’à la moitié du set. Les Fréjussiennes revenaient malgré tout au score mais nous maîtrisons la fin du set. Nous entamons la deuxième manche avec six fautes directes jusqu’au premier temps mort technique. Avec quelques réajustements, nous reprenons le contrôle du set et nous nous imposons sur un score sec. Le troisième est à l’image du précédent. Beaucoup d’application dans nos choix tactiques et beaucoup de pression sur l’adversaire qui ne trouve plus de solutions. Nous remportons ce premier match avec la manière.

De bon augure pour la suite ?

C’est une très grande satisfaction pour moi sachant que nous avons une marge de progression évidente compte tenu que c’est tout juste le début de saison. Ce n’est jamais facile quand on débute une saison, avec de nouvelles joueuses, de pouvoir réaliser un match quasi-plein d’entrée. Je les félicite encore pour cette belle prestation collective. 

Les matchs vont maintenant s’enchaîner et tu joueras dans la salle de Hyères / Pierrefeu samedi, co-leader du championnat, qui a gagné tranquillement ses deux premières rencontres…

C’est un candidat à la montée… Le point positif c’est que ce sera parfait pour évaluer notre niveau de jeu. Le point négatif ce que ce match arrive alors que ce ne sera que notre deuxième officiel. J’espère un bon combat en perspective.



Voir plus d'articles de la même catégorie