Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Grâce à la diversité, on s’enrichit »

Ecrit par Martial HESPEL

Voici donc 204 cm et 108 kilos sur le banc de la Pré-Nationale Masculine du Cavigal Nice. L’Espagnol Asier Antonio Marcos, joueur de la Nationale 1, prend les commandes de la réserve de la N1M. Son Président, Tanguy Mouchot, livre son sentiment auprès de notre média.

Président, avant d’évoquer la nomination d’Asier à la tête de la PNM du Cavigal Nice, quel est l’objectif sportif avec ce groupe ? La montée en Nationale 3 dans le but de suivre le mouvement de la Nationale 1 qui aspire à monter en Pro D2 ?

Notre équipe a changé de visage entre les deux premières journées de championnat. Pour Hyères (18 septembre ; ndlr) nous étions en configuration montée avec seulement quatre joueurs de plus de 22 ans. Et puis, nous avons eu une discussion avec Asier et quelques anciens pour définir une nouvelle stratégie pour la saison. Nous ne jouerons pas administrativement la montée en Nationale 3. C’est à dire qu’Asier ne devra plus faire attention aux âges des joueurs. Il pourra donc se concentrer sur l’investissement et la qualité des joueurs. Nous avons choisi de former un groupe solidaire et très motivé. Et nous verrons l’an prochain en fonction des jeunes que nous aurons au club.

Le second match fût donc différent ?

C’est avec une équipe plus expérimentée que nous avons joué notre premier match à domicile face à la Seyne-sur-Mer (1er octobre ; ndlr) qui avait gagné son premier match. Après un quart d’heure de jeu, la rencontre est dominée par le Cavigal mais sans que l’équipe n’arrive à se détacher. Et puis, c’est grâce à plusieurs coups de sifflets sévères que, à 4 contre 6, les joueurs se sont réveillés pour se détacher 23-20 et s’imposer 33-28. On a pu voir des joueurs appliqués, à l’écoute d’Asier et très heureux de jouer ensemble.

Les derniers coachs de la réserve n’étaient pas des joueurs de la n°1. Une volonté du club de nommer un garçon de la Nationale 1 ?

Nous désirions créer plus de lien entre notre réserve et notre équipe fanion. A terme, nous aimerions arriver à créer un style de jeu propre au Cavigal. Cela a commencé par la N1, aujourd’hui la PNM et dans un futur proche, les équipes de jeunes avec bien sur des aménagements. Asier est un homme très expérimenté qui a énormément de savoir faire à transmettre. Dès hier soir, on a pu voir une similitude de jeu entre la N1 et la PNM. C’était très intéressant et on a senti l’adhésion des joueurs. La projet d’Asier est difficile à mettre en place car c’est un gros changement pour nos joueurs. Mais c’est grâce à la diversité que l’on s’enrichit…

Tout ne fût pas simple au départ…

Asier a repris, le 25 août, un groupe quelque peu éclaté : arrêts, départs, démotivation. Nous avancions un peu à l’aveugle et puis dès les premiers entraînements, on a vu un groupe étoffé, voir trop étoffé : 26 joueurs pendant les deux premières semaines. Asier a du rapidement évaluer les capacités de chacun pour réduire son groupe afin de travailler au mieux. Cette émulation a aussi servi notre équipe n°3 (Excellence Territoire ; ndlr) qui l’an dernier a connu des soucis d’effectif et qui cette saison a semble t-il retrouvé un nombre normal de joueurs.

Avec ton costume de Président, mais également d’ancien joueur de cette Pré-Nationale, il n’y a pas si longtemps, comment as-tu ressenti Asier dans son nouveau costume ?

Asier était déjà notre leader avec Bouba (Boubacar Sidibé ; ndlr) de la défense et là on découvre un leader sur le banc. Il a aussi compris que, en PNM, il faut à la fois être exigeant et savoir aussi être tolérant sur des erreurs de jeunesse ou de maladresse. Mais une chose est sûre, il ne laissera jamais passer le manque d’investissement et de respect vis à vis du groupe. Moi non plus d’ailleurs…

La montée en Nationale 3 pour soutenir une éventuelle Pro D2 ce sera donc pour plus tard ?

Pour une réserve, la montée est très compliquée car il ne faut que quatre joueurs de plus de 22 ans sur la feuille de match et donc des jeunes dit doivent être performants rapidement… C’est pour cela que nous avions travaillé sur deux ou trois saisons sur le même groupe avec Jean-Baptiste Garvais  avant de réussir à monter (Il y a deux saisons, la réserve niçoise a joué une année en N3M avant de redescendre ; ndlr). Pour l’an prochain, nous verrons bien quels jeunes joueurs passeront seniors chez nous et quels seront les jeunes joueurs du coin qui seront intéressés pour venir participer à ce projet de Nationale 3.

(Crédit photo : Cavigal Nice Handball)



Voir plus d'articles de la même catégorie