Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Gomis montre la voie

Ecrit par Martial HESPEL

Au pied du podium de Nationale 2 après six journées, Antibes s’avance comme l’un des favoris. Pour cela, il faudra rester sur les fondamentaux qu’inculquent le coach et la Capitaine Kafilou Gomis.

Elle affiche pour la première fois depuis sa première saison en Nationale 1, en 2015-2016, un effectif fournit qui, si l’infirmerie continue de rester vide, devrait lui permettre de réaliser un gros coup en fin de saison. Au complet depuis quatre matchs, les victoires avec, le groupe de Laurent Ghio affiche un niveau qui est pourtant encore en rodage. Certes de mieux en mieux, notamment depuis cette dernière victoire contre Aix / Bouc Bel Air, mais qui mérite mieux.

« Lors de nos entames de match on a toujours le frein à main. On attend que ce soit la copine qui propose. En faite, on commence vraiment à être à l’aise quand on arrive à quatre ou cinq buts d’avance », explique la Capitaine historique de l’équipe Kafilou Gomis. « Il faut corriger ça car en début de rencontre, on a toujours ce petit doute au dessus de nous et un jour ou l’autre ça va nous porter préjudice car on est maintenant attendu par tout le monde. » 

Sérieux, rigueur et discipline

Malgré ça, chacun se félicite d’évoquer une ambiance parfaite entre les anciennes du club et les nombreuses recrues. La mayonnaise a vite pris et, que ce soit pour le coach et les joueuses, il y a un vrai confort moral de savoir qu’avec l’équipe -18 France et la PERF, il y aura toujours monde en semaine et le week-end pour être compétitif. Une situation normale ? Pour une majorité des clubs oui, mais par pour Antibes. Ces deux équipes n’étaient pas engagées en mai dernier. 

« Je pense que si ça continue de bien se passer, on va pouvoir jouer beaucoup de choses en fin de saison. De plus le groupe est très jeune avec une majorité de joueuses qui a entre 16 et 21 ans. C’est une très bonne chose. Il n’y aura pas secret pour continuer de gagner : être sérieuses, rigoureuses et disciplinées à l’entraînement et aux matchs. »

Depuis quelques temps, la période est assez creuse en matchs. Il faudra aller à Lattes / Montpellier samedi et trois semaines plus tard, à Ajaccio. Deux équipes qui sont, normalement, à la portée d’Antibes. Il faut faire le boulot car dès le 4 janvier, avec une grosse opposition contre Toulon et l’enchaînement des matchs, c’est un deuxième championnat qui va commencer. Les points à prendre maintenant sont très importants. « On verra où en sera à la sortie de cette série en janvier (Toulon, Bouillargues, Cannes-Mandelieu et le match retour contre Plan-de-Cuques ; ndlr). Mais l’ambiance est parfaite. Laurent a imposé son style de jeu et le groupe s’entend très bien sur et en dehors du terrain », explique Gomis. 

Un préparation estivale salvatrice ?

Pour aborder au mieux cette période charnière, Laurent Ghio a avoué sur le site internet du club avoir fait un pari sur la préparation estivale avec un programme un peu moins chargé qu’à l’accoutumé. « C’est vrai qu’on a travaillé juste ce qu’il fallait », narre Gomis. « Son but c’est que progressivement, durant la saison, on commence à galoper et qu’on monte en puissance. Il a joué la carte du groupe. On le sent. C’est bien pensé. » 

Chacun attend donc maintenant de voir où en seront les Antiboises à la sortie de janvier et notamment de la revanche attendue à Saint-Claude contre Plan de Cuques le 25 janvier. Les Buccos-Rhodaniennes avaient battu l’OAJLPHB lors de la première journée, d’un but, le gros regret du coach… Un match qui ne sera digéré que si l’issue de la saison relève d’une montée.



Voir plus d'articles de la même catégorie