Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Giusti veut éviter le piège

Ecrit par Martial HESPEL

Arnaud Giusti, Président de la section amateur de l’AS Monaco, est attentif au plus au point à l’avancée de la Pré-Nationale Masculine, leader. Il se méfie de tout le monde.

Quatre équipes se partagent actuellement les sommets de la Pré-Nationale Masculine avec cinq victoires en cinq journées : Monaco, Nice, Golfe-Juan / Vallauris et La Garde. Aucune de ces équipes ne s’est encore affrontées et ce ne sera toujours pas le cas lors de la sixième journée. Si pour le moment rien n’est joué, dans l’esprit des connaisseurs, avant même que la saison ne débute, un seul et unique favori se détachait : Monaco. Lointaine réserve de la Pro A. Plus précisément équipe fanion de la section masculine amateur puisque les deux entités professionnelle et amateur sont aujourd’hui distinctes.

Entraînée par Mohamed Ben Hassen, l’objectif de l’équipe est clair : monter en Nationale 3 cette année. Et, sur un moyen terme, arriver en Nationale 2. Pour le moment, tout se passe comme prévu avec un folle moyenne de 91.4 points marqués avec deux pointes à 106 et 103 contre Vence et Fréjus. « Pour le moment tout fonctionne bien, même si nous avons eu quelques blessés comme Romain Seasseau ou Hans Bodiang pour ne citer qu’eux sur le dernier match », constate Arnaud Giusti pour www.magsport06.fr. « L’équipe est sérieuse et joue un basket généreux et efficace. » Mais le Président est très attentif à l’état d’esprit du groupe. « Parfois c’est assez compliqué de motiver les joueurs, la facilité est une chose, la suffisance est autre chose. Le piège est de tomber dedans avec nos dernières sorties à cent points et quarante points d’écart : rien n’est acquis, tout se mérite. »

Le groupe a été construit cette année de façon à jouer la montée avec une partie d’effectif tournée vers le futur, mais aussi une plus expérimentée. « Nous sommes complets sur tous les postes et avons un groupe de qualité qui vit bien. Le coach fait du bon boulot et arrive à faire cohabiter les jeunes joueurs avec des joueurs plus expérimentés comme Diacono, Bouziane avec des joueurs qui le sont un peu moins, avec aussi de grandes différences d’âges : plus de quinze ans entre certains. C’est souvent cela le plus dur mais c’est le lot de beaucoup d’équipes de ce niveau. » Ce dimanche, Monaco se déplace à Cagnes-Sur-Mer, avant de recevoir Golfe-Juan, pour son premier choc, le 28 novembre. Un match sera aussi particulièrement attendu, celui qui bouclera la phase aller, le 16 janvier, à Nice.

Mais du côté de Monaco, notamment pour le Président Giusti, on voit la situation différemment. « Nous n’attendons pas particulièrement le match de Nice. Les saisons sont longues et c’est à la fin du bal que l’on paye les musiciens comme je le dis souvent. Rien ne sert de gagner contre Nice si derrière cela ne va pas au bout. » Il poursuit son résonnement. « Les matchs les plus dangereux ne sont pas ceux là, pour Nice c’est pareil. Contre Nice, tout le monde sera motivé mais il y a toujours le fameux match piège qui te fait perdre une saison, un match que tu as gagné de quarante points à l’aller par exemple et au retour tu le prends souple, tu ne fais pas les efforts la semaine à l’entraînement et en face tu as une équipe qui va jouer son va-tout pour ne pas descendre, dans une salle, entre guillemets, hostile, qui va mettre la pression sur les joueurs et les arbitres. Les saisons, à tous le niveaux, se jouent contre ces équipes là et pas forcément contre les meilleurs. »

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie