Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Gaudino peint Mandelieu

Ecrit par Martial Hespel

Samedi, Mandelieu va disputer deuxième match de la saison en Nationale 3. L'occasion pour Anthony Gaudino de narrer les contours de ce retour à la compétition.

Bon… Elle se lance cette saison ? Philosophie palpable à Mandelieu. Là où certaines équipes, comme Ollioules ou encore Ajaccio, compte déjà trois matchs de championnat Nationale 3 au compteur, les coéquipiers d’Anthony Gaudino n’ont pu armer leurs frappes qu’à une seule reprise. Pour autant, on veut voir le positif comme l’explique le Mandolocien à www.magsport06.fr. « D’un côté, ce n’est pas plus mal. On va encore pouvoir s’entraîner et travailler le collectif. Nous n’avons pas de mal à être douze aux entraînements pour mettre en place du vrai collectif. C’est une bonne chose pour nous. »

Mandelieu termine donc sa préparation estivale et va par la suite enchaîner de façon intense avec sept matchs à jouer entre le 23 octobre et le 19 décembre. Puis trois matchs en janvier, trois en février et trois autres en mars etc… « On a commencé par la préparation physique habituelle avec un peu moins d’intensité pour éviter toutes blessures dues à la saison blanche de l’année précédente. Dès le premier entraînement on a retrouvé les ballons. Le fait d’être exempt lors de la première journée nous a permis de travailler un peu plus le collectif. » Cela n’aura pas suffi pour battre Cannes lors de la première journée.

La jeune équipe de Marc Obrador a pris le dessus en cinq manches, là où Mandelieu a pourtant mené deux sets à un. « Un match qui allait soit dans un sens soit dans l’autre. Cannes gagne facilement le premier round et nous de la même façon le deuxième. Puis ça c’est équilibré. Ce qui a fait la différence, c’est le physique. Nous avons été des métronomes en réception mais malgré ça, le bloc de Cannes nous a mis à mal. Nous avons perdu de grands attaquants cette saison et du coup il nous faut redoubler de malice pour faire un point. » Au-dessus sur un plan physique, Cannes, malgré sa jeunesse, n’a pas eu de mal à faire déjouer le bloc mandolocien tout comme la défense. « On sait aujourd’hui ce qu’on doit travailler pour battre une telle équipe au match retour. »

Emmené par un pointu éternel, Frédéric Colle, Mandelieu s’avance dans un nouveau chapitre. Une équipe qui, avant l’arrivée du Covid dans le paysage mondial, était restée sur un échec en barrage de montée en Nationale 2. Deux ans plus tard, qu’espère jouer ce club qui, depuis des années, ne quitte quasiment jamais le top 5 du championnat voir même le podium ? Qu’en pense Gaudino ? « Ce n’est qu’un avis personnel, mais j’estime qu’avec la perte de nos attaquants comme Damien Campanella ou Nicolas Massacrier, nous n’aurons pas la prétention de viser le haut du classement cette année. Je pense néanmoins qu’un milieu de tableau est largement abordable. »

Anthony Gaudino insiste sur le plaisir retrouvé de chacun sur un terrain. Les odeurs, l’intensité d’un match officiel. Physiquement, le groupe semble prêt à affronter l’enchaînement des matchs et le peu de week-ends de libres. La saison de Mandelieu se lance définitivement ce samedi soir contre Marignane à domicile ! 



Voir plus d'articles de la même catégorie