Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Funambule ce HBMMS

Ecrit par Martial HESPEL

La saison est toujours aussi difficile pour la N2M de Mougins – Mouans-Sartoux qui évolue toujours à ce niveau de façon miraculeuse. Le prochain match face à Marseille s’annonce capital avant d’enchaîner le haut de tableau.

Alors que les deux derniers de Nationale 2 devraient jouer la saison prochaine en Nationale 3, Mougins – Mouans-Sartoux patine toujours autant. Malgré un succès vital d’un but contre Chateauneuf le 18 février, l’équipe du Président Jean-Pascal Marsan vient de tomber 36-31 à Nîmes et surtout 23-33 à domicile contre Antibes samedi dernier. « La défaite est encore amère », ne parvient pas à cacher le Capitaine du HBMMS Robin Foubert, auprès de www.magsport06.fr. Ce dernier, sévèrement blessé au doigt en novembre dernier, avait loupé la fin d’année, mais la longue trêve dû au championnat du monde de handball lui a permis de revenir début février et donc, au final, de ne louper que deux rencontres. « Pour le doigt, ça va mieux. Je n’ai pas retrouvé ma souplesse initiale mais ça ne m’empêche pas de jouer et je n’y pense pas pendant les matchs. » Sept buts contre Aix, même tarif face à Monaco, huit face à Chateauneuf, douze contre Nîmes et quatre contre Antibes, le job est fait pour l’un des tous meilleurs buteurs du championnat.

Mais face à Antibes, sans doute la meilleure équipe du championnat en 2017, ce fût beaucoup trop compliqué. En début de seconde période, le score sera même de 9-24 pour les visiteurs.  « Ils sont sur bonne dynamique, ça semble être récurent de saison en saison. L’an dernier il avait fait un peu le même parcours au niveau inférieur en finissant le championnat pied au plancher. Ils sont en pleine confiance je les voit bien finir en haut. » Mais la qualité seule de Antibes ne peut expliquer un tel écart. Et Foubert ne se défile pas. « Nous avons complètement déjoué. On savait d’où venait le danger, (Notamment Julien Denat, 10 buts sur ce match, qui jouait au HB3M l’an passé ; ndlr) on connaissait leur qualité et on les a regardé jouer. Ils ont récité leur handball et on a oublié les principes qui nous permis de faire des performances ces dernières semaines. On s’est oublié et on s’est fait humilier chez nous devant notre public : dur à encaisser. »

Du coup, en bas de tableau, la situation commence à s’éclaircir. Antibes et Marseille semblent avoir fait le plus dur pour le maintien. Reste donc Vitrolles, qui vient pourtant de battre Aix de justesse. Mais aussi une formation de Monaco en extrême difficulté. Le HBMMS et enfin Chateauneuf, lanterne rouge. Et ce samedi à Marseille, les Maralpins joueront très gros car derrière il faudra recevoir le centre de formation de Saint-Raphaël, cinquième, puis le premier et le deuxième, La Crau et Frontignan. Du lourd ! « Le reste du championnat ne nous est pas forcément favorable mais comme le dit Olivier (Inghilleri, coach ; ndlr) on prend match après match comme des matchs de coupe de France et tout peut arriver. Les centres de formation faussent un peu le championnat en ce moment mais rien n’est fini. J’ai bon espoir. On va aller chercher des points là où on nous ne attend pas. On va rester solidaires jusqu’au bout et cette défaite contre Antibes va nous servir pour faire un gros matchs à Marseille. » La situation n’est pas encore catastrophique mais peut devenir très préocupante en cas de de contre-performance à Marseille.

(Crédit photo : HBMMS)



Voir plus d'articles de la même catégorie