Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Frésu ne voulait pas tout gâcher

Ecrit par Martial HESPEL

Sylvain Frésu sera toujours l’un des hommes forts du handball à Villeneuve-Loubet. Entraîneur de la future NM3, le formateur débute une nouvelle histoire avec le VLHB, plein d’ambitions. 

Le Villeneuve-Loubet Handball :

Bienvenu au Villeneuve-Loubet Handball. Suite au dépôt de bilan de l’ESVLHB, le club azuréen repart sur de nouvelles bases avec un nouveau Comité Directeur et une nouvelle appellation. Ce renouveau nous fait penser à celui de Nice en rugby où le Rugby Nice Côte d’Azur qui a plié bagages il y a deux ans, alors qu’il était en Fédérale 1, comme l’ESVL était en Nationale 1. Alors, le Stade Niçois a ouvert ses portes en Fédérale 3, comme le VLHB débute sa nouvelle histoire en Nationale 3. « Nous ne sommes pas encore inscrits au calendrier NM3 car les démarches, notamment juridiques, sont très longues », explique à www.magsport06.fr l’entraîneur Sylvain Frésu. Son travail de fond engagé chez les jeunes depuis plusieurs années l’a convaincu à ne pas tout arrêter.

Frésu ne quitte pas le navire :

Ce dernier, donc ex-entraîneur de la NM1, a décidé de ne pas quitter le navire, et sera sur le banc de la NM3. « Ce qu’on vient de vivre, et pas seulement sur la dernière saison puisque ça dure depuis quelques temps, est très tromatisant. J’ai eu plusieurs contacts pour aller ailleurs. Mais je ne me voyais pas me diriger vers quelque chose de nouveau. Et puis administrativement et juridiquement je n’en ai pas encore fini avec l’ancien club… Beaucoup de choses ne sont pas encore résolues. Je ne me voyais pas faire autrement. Humainement je repars sur quelque chose de sympa, dans la continuité du travail réalisé depuis six ans. » De plus, comme vous allez pouvoir le lire ci-dessous, si le groupe senior évolue, chez les jeunes quasiment rien ne change au niveau des effectifs, même si ça bouge un peu du coté des éducateurs. « Autant la saison écoulée a été difficile chez les seniors, autant l’année a été très belle chez les jeunes. Rester était un juste retour des choses. Remettre tout en place avec une nouvelle équipe dirigeante, avec des valeurs différentes et remettre le club sur de bons rails. »

La NM3, nouvelle vitrine du club : 

Homme fort de la formation à Villeneuve-Loubet, Frésu va repartir avec un groupe nouveau en NM3, jeune, loin des étoiles qui sont arrivées il y a un an qui ont coûté cher, très cher au club, même si la santé financière de l’ESVLHB a commencé à décliner depuis bien plus d’un an. Julien Lasserre, Demba Diallo, Béchir Saadi et Sylvain Jaume, joueurs de la NM1, restent. « Ce dernier a été contacté par tous les clubs du coin mais a décidé de rester. Tout le monde n’a pas eu le même comportement au niveau de l’éthique. Lui a été clean », explique sans détour Frésu. Romain Tumbarello, Rémi Rubio, Faycal Boudrar, Nicolas Paty ou encore Thomas Brudey intègrent la NM3, eux qui jouaient avec la réserve en Pré-Nationale la saison dernière. Trois -18 ans vont aussi faire partie de l’équipe. Jérôme Hess intégrera le groupe dès que possible. Deux ou trois autres joueurs s’entraînent avec l’effectif, mais leur mutation respective n’est pas encore validée. « J’espère qu’on prendra du plaisir. Mais il faut être lucide, le groupe est jeune, ça sera difficile, il faudra beaucoup travailler, être volontaires et soudés. » Avec Didier Ghibaudeau, entraîneur de la PNM comme l’année dernière, Frésu a composé un groupe élargi de 20 joueurs pour la NM3. Ainsi il y aura beaucoup de concurrence pour décrocher sa place dans les 12 de la feuille de match en NM3, et ceux qui ne sont pas sélectionnés joueront en PNM en s’entraînant régulièrement, de façon plus soutenu, avec la NM3. Chacun sera gagnant.

La jeunesse reste fidèle : 

Les catégories jeunes restent fidèles. En -18 et -16  rien ne bouge. « Je ne pars pas tellement dans l’inconnu car nos jeunes, qu’on forme depuis plusieurs années restent chez nous. En faite, le nom du club change, mais nous sommes dans la continuité de la formation. D’ailleurs, la mairie nous a soutenu. On doit persévérer. » Et puis, si la quantité est là grâce au projet de rapprochement avec Carros et Vence, Frésu est pleinement confiant vis à vis du niveau de ses jeunes. Pour preuve, il met en avant son équipe de -14 ans composée de garçons nés en 2000, mais aussi en 2001 et même en 2002. « Dans le sport en général on dit qu’on possède des potentiels. Dans le handball, on parle d’avantage de profils. Chez nous, nous avons déjà des profils bien déterminés de garçons nés en 2004. » Mais pour conserver sa pépinière intacte, Frésu a passé un été agité. « J’étais en colère par rapport à certains comportements, ça envoie des rumeurs à droite et à gauche. Tu dépenses beaucoup d’énergie pour éteindre les feux qui n’ont pas lieu d’être. Nous on savait quel serait l’avenir du club et notamment de l’équipe senior. Mais on ne pouvait rien dire. Alors il faut parler aux parents, car avec tout ce qu’ils peuvent entendre ou lire, certains prennent peur. Mais nous avons surmonté la tempête. »

Les objectifs d’une nouvelle ère : 

Humainement, le club repart sur de nouvelles bases. « Il faut fédérer tout le monde, chacun doit être uni, à tous les étages. Mais attention, on ne part pas dans l’inconnu. Comme déjà expliqué, on travaille déjà depuis quelques temps avec Carros et Vence. » D’ailleurs, chez les jeunes, c’est une équipe commune qui participera aux championnats, avec l’objectif d’être encore plus compétitif. « Nous avons déjà pérennisé le club à un très bon niveau, c’est rare. Maintenant, en plus de participer à des championnats de niveaux très élevés, nous voulons y jouer un vrai rôle, et pas simplement être abonnés aux dernières places, comme par exemple sur les deuxièmes phases des championnats de France. » Frésu souhaite voir l’équipe fanion du club de plus en plus composée de jeunes formés à Villeneuve-Loubet. « Ce projet de rapprochement avec le bassin de Carros et Vence est important pour donner un essor supplémentaire chez les jeunes. » On a vu par exemple le Cavigal, le Bâtiment et l’OGC Nice se regrouper chez les jeunes pour créer la Métropole Nice Côte d’Azur Handball. Villeneuve-Loubet, dans cette optique, a pour objectif de retrouver la NM2 puis la NM1 et ce de façon plus économique, pour éviter de nouvelles désillusions. 

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie