Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Fort avec humilité et ambitions

Ecrit par Martial HESPEL

Le central Valentin Fort – au centre sur la photo – est l’une des recrues de l’été pour la N3M de Saint-Laurent. Avec une marge de progression intéressante, il s’inscrit dans le projet avec de l’envie.

Comme Benjamin Mouchard, Valentin Fort est un transfuge estival de la Pré-Nationale d’Antibes vers Saint-Laurent du Var, promu en Nationale 3. Une ambition ! Continuer de progresser. En effet, malgré ses 25 ans, il reste assez neuf dans le monde du volley-ball, sport qu’il a découvert, dans un premier temps, pendant deux ans, au lycée au niveau junior avec un temps de jeu qu’il qualifie de très faible. Un break de trois ans sans toucher au ballon pendant ses études va suivre avant de reprendre pendant une saison en départementale en région parisienne lors de la saison 2012-2013 avant de jouer en loisir deux ans au Danemark.

Celui qui a vécu la majorité de son quart de siècle à Saint-Cloud raconte son arrivée sur la Côte d’Azur à www.magsport06.fr. « Je suis arrivé à Antibes à l’été 2015. J’ai commencée en Régionale, puis j’ai été appelé à la mi-saison pour renforcer la N3M en difficulté d’effectif. La saison dernière, à la suite de notre descente, j’ai continué là-bas avec la Pré-Nationale. » Pour résumer son parcours, il simplifie en expliquant que, oui, il a découvert le volley-ball il y a quelques temps, mais ne s’y est réellement investi et ne s’est vraiment concentré sur sa progression il y a deux ans seulement. 

Des regrets avec Antibes

Il sort d’une saison à Antibes, comme on le sait, à deux visages. Une première partie, non pas manquée, mais plus compliquée qu’espéré avec trop de points laissés en route. Ainsi, malgré une phase retour qui aura frôlé la perfection, les Antibois sont partis de trop loin et vont à échouer d’un rien dans la course à la montée face à… Saint-Laurent. Le Strasbourgeois de naissance se souvient.

« Le début de saison a été difficile sur le plan collectif. Avec la descente de la Nationale 3, le club a fusionné les effectifs N3M et PNM. Malgré le bon niveau individuel, il a fallu du temps afin de voir les premières synergies. C’est certainement le manque de solidarité au sein de l’équipe qui nous a fait perdre la plupart des points. Après de nombreux efforts, des discussions au sein de l’équipe et grâce à l’esprit familial de l’OAJLP, nous avons réussi à trouver la dynamique qui nous a menés vers cette très belle deuxième moitié de saison. »

D’un point de vue personnel, celui qui culmine à 192 cm se dit satisfait de son évolution, grâce au collectif, conscient qu’il a beaucoup à apprendre encore aux côtés de joueurs bien plus expérimentés que lui. « J’ai eu la chance de jouer la quasi-totalité des matchs. Ça m’a permis de gagner beaucoup d’expérience. Aussi, j’ai su profiter de l’expérience de mes coéquipiers qui ont partagé avec moi de nombreux conseils sur le jeu. Je pense que cette combinaison m’a permis de devenir plus compétitif grâce à une meilleure connaissance du jeu et à une collaboration productive au sein de l’équipe. »

Une année donc très instructive pour la suite de sa carrière qui lui a permis de rejoindre à nouveau les rangs de la Nationale 3. « Lorsque j’y ai joué avec Antibes il y a deux ans j’ai eu un aperçu de l’exigence de ce niveau et je ne vais pas mentir, cette exigence est vraiment attirante et j’ai soif d’apprendre. À la base, je souhaitais rester à Antibes et relever le challenge de monter avec ce club familial mais les jours d’entraînements ne me convenaient pas et quand Benjamin (Mouchard ; ndlr) m’a dit que j’avais éventuellement une carte à jouer pour rejoindre la N3M de Saint-Laurent, je n’ai pas hésité à me présenter aux sélections, attiré à la fois par le niveau, ainsi que par la qualité réputée des entraînements de Pascal (Drouot, l’entraîneur ; ndlr). Ce dernier m’a fait confiance et je suis prêt à lui montrer qu’il a eu raison. »

Des ambitions de haut de tableau 

Ses ambitions sont simples. Apprendre techniquement, gagner physiquement et par ricochet se faire une place dans l’équipe. « Collectivement, je suis complètement aligné avec Christian (Mevaa ; ndlr) et Benjamin (Qui n’ont pas caché qu’ils espéraient jouer autre chose que le maintien ; ndlr). On n’est pas là pour faire figuration et j’espère qu’on abordera chaque match avec la même envie de gagner. »

La préparation a bien entendu déjà repris avec pour commencer du physique axé sur les gammes. « Ça nous permet de nous remettre en route et de consolider les bases. J’ai des lacunes et je profite de tout ce que Michel Desmet (Entraïneur adjoint ; ndlr) et Pascal ont à me dire. Ça fait du bien de remettre les pieds sur un terrain après l’été. J’apprécie beaucoup les gars, à la fois l’ambiance sereine, la concentration et l’envie qu’il y a à chaque entraînement. Ça chambre gentiment et c’est tant mieux : qui aime bien, tacle bien. » Les Laurentins débuteront leur saison le 1er octobre en Avignon avant de recevoir Mandelieu quinze jours plus tard. Chacun est toujours dans l’attente du tirage de la coupe de France. Saint-Laurent pourra t-il se faire plaisir sur les deux tableaux en début de saison ?

(Crédit photo : Heïdi Dubus)



Voir plus d'articles de la même catégorie