Par Sudeast Info
Basket : Vence et Cerutti veulent la PNM
Jean-Luc Cerutti sera toujours la saison prochaine l'entraîneur de la R2M de Vence avec un objectif clair, net et précis.
Volley : Double montée pour l’ESVL
De la Régionale à la PNF, de la Départementale à la Régionale, les deux équipes seniors féminines de l'ESVL accèdent à l'étage supérieur, une révolution à stabiliser.
Basket : Jouandon, retrouve la N2F
L'AS Monaco va retrouver la N2F la saison prochaine. Championne de sa Poule A de N3F, l'équipe de Christelle Jouandon doit maintenant réussir son retour.
Basket : Viale reste au Cavigal
Il poursuit l'aventure, Sébastien Viale nous a confirmé sa présence renouvelée sur le banc de la PNF du Cavigal Nice.
Volley : Mandelieu monte en N3F
Mandelieu jouera en Nationale 3 la saison prochaine. Invaincu, l'effectif Mandolocien n'a jamais tremblé et se tourne vers l'avenir avec ambition.
Basket : Agostini reste au SLB
Philippe Agostini a confirmé à notre média qu'il sera toujours à la rentrée l'entraîneur de la N3M du Stade Laurentin Basket.
Volley : Donzion continue l’aventure
En poste depuis 2012, Jean-Christophe Donzion n'est pas prêt de rendre son tablier : il sera toujours à la rentrée de septembre 2022 sur le banc de la N3M du MLNVB.
Volley : Antibes grille encore un joker
Nouvelle lanterne rouge de Nationale 3, Antibes est aujourd'hui à une place qu'elle ne mérite pas. Mais beaucoup trop d'inconstance empêche l'OAJLPVB d'espérer mieux que des miettes.
Volley : Mandelieu se relance
Vainqueur pour la première fois depuis le 4 décembre, Mandelieu profite enfin d'un calendrier plus clément pour se relancer. A confirmer ce week-end contre Cagnes en N3M.
Basket : Du SLB aux Restos
Ce samedi soir, Saint-Laurent du Var reçoit Cagnes-sur-Mer en N3M, à cette occasion le club soutient les Restos du Coeur. Explications.

Et si Saint-Laurent pliait (déjà) l’affaire ?

Ecrit par Martial Hespel

Cinquième de Nationale 3, Saint-Laurent du Var aborde deux matchs capitaux pour s'offrir une sereine fin de saison : Lorgues et Cagnes-sur-Mer.

Et si ce soir, à Lorgues, le Stade Laurentin Basket jouait une très grande partie de sa saison ? Formidable cinquième du championnat, grâce notamment à un parcours exemplaire à domicile, le groupe de Philippe Agostini prend la direction du Var et plus précisément Lorgues, avant-dernier du championnat. 


L’occasion d’enfoncer le clou et de poursuivre l’aventure vers le haut du classement. Rejoignant dans une totale inconnue le banc du club il y a à peine huit mois, il est au porte d’un maintien qui s’est rapproché un peu plus samedi dernier à l’occasion du succès acquis à André Carton contre Menton, équipe qu’a entraîné Agostini pendant huit ans. Une revanche après la défaite des Laurentins à l’aller. « Jouer Menton, pour moi, se fait toujours dans un contexte particulier, mais sans aucune animosité ! Je n’ai que des bons souvenirs du côté de Menton et Michael (Lake, entraîneur ; ndlr) est plus qu’un adversaire, c’est un ami ! La défaite nous était resté un peu en travers de la gorge, car elle s’était dessinée uniquement dans les 30 dernières secondes avec des circonstances particulières. Alors, lorsque la deuxième meilleure attaque, Saint-Laurent, rencontre la deuxième défense, Menton, nous avions intérêt à amener notre adversaire sur un gros score plutôt qu’un petit. Pour cela, nous avions besoin d’élever notre exigence défensive – qui n’était pas bonne du tout ces derniers temps – pour nous donner du rythme en attaque. Les garçons ont fait ce qu’il fallait de ce côté et je les félicite. » Score final net, 92 à 78.


De ce fait, hormis les deux équipes qui vont se disputer le titre, Saint-Priest et Chambéry, personne n’est aujourd’hui capable de venir s’imposer en terre Laurentine. Les mots en début de saison de Philippe Agostini raisonnent encore, c’est bien à domicile que se construira le maintien. Les bonus à l’extérieur seront bons à prendre, mais tant qu’à la maison les soldats tiennent le choc, les sueurs froides ne devraient pas apparaître. « Pour l’instant nous sommes sur le chemin que nous souhaitions. Nous savons que notre calendrier retour est épouvantable, mais on se doit d’être ambitieux malgré les blessures, le covid et le bricolage perpétuel chaque semaine. J’ai deux leaders naturels – Nahon et Monge – dans l’équipe qui gardent le groupe en vie dès qu’il s’assoupit, ils sont exemplaires et leur engagement pour leur club donne envie de se dépasser. »


Et lorsqu’on fait remarquer à l’entraîneur que pendant qu’il gagnait contre Menton, les cinq derniers perdaient, il ne s’y attarde pas plus que ça. « Je ne regarde pas derrière, j’ai la tête levée et je m’attèle uniquement à gérer au mieux le petit effectif que j’ai à ma disposition. J’ai dit que je voulais le top 6, nous allons tout faire pour y arriver. Désormais c’est Lorgues, une très bonne équipe, surtout à domicile ! Un faux pas là-bas ne serait pas rédhibitoire, mais c’est vrai qu’une victoire pourrait nous faire grimper à la quatrième place puisque Charpennes ne va pas rigoler à Saint-Priest. Mais pas de calcul, le Covid nous a mis dans la difficulté en ce début d’année et cela peut recommencer… Humilité, travail et enthousiasme guideront mes séances jusqu’à la fin. »

Toujours privé de plusieurs éléments à l’infirmerie, Saint-Laurent du Var, peut s’offrir une douce fin de saison en cas de succès ce soir, même si, le 12 février, dans la lignée d’un gros rendement à tenir à domicile, la réception d’une équipe de Cagnes-sur-Mer malade sera tout aussi importante.

(Crédit photo : Hiep Images)



Voir plus d'articles de la même catégorie