Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Et si l’ESVL renversait la vapeur ?

Ecrit par Martial HESPEL

Lanterne rouge de Régionale Féminine, Villeneuve-Loubet a l’occasion dimanche de confirmer sa victoire contre Monaco, en recevant Fréjus. La coach et le Président y croient.

Elles peuvent y croire. Le promu s’est pourtant retrouvé embarqué l’été dernier dans une belle galère. Montant de Départementale en Régionale, l’équipe de Mélanie Maronnier s’est retrouvée affaiblie avant le début de saison. Bien que le groupe de l’année dernière était large, douze éléments, il s’est vite décomposé. La diplômée du STAPS de Lille a perdu la moitié de son groupe entre les grosses blessures, les changements professionnels et familiaux sans oublier un déménagement. Tant d’incertitudes après la réalisation de ce qui n’est pas arrivé par hasard, de ce qui était un véritable objectif, la montée. Au final, la coach et le Président Vincent Poize ont construit un groupe hétérogène de dix filles avec des cadres et de jeunes joueuses dont quatre recrues. Alors, au regard de cet été mouvementé, un seul objectif, le maintien.

Mais aujourd’hui lanterne rouge, le groupe souffre, même si une dernière victoire face à Monaco maintient le groupe la tête hors de l’eau. Maronnier s’était elle-même adaptée comme elle l’explique à www.magsport06.fr. « Depuis la reprise de janvier j’ai revue ma copie et au regard de mon effectif qui varie trop souvent j’ai repris avec de nouveaux objectifs d’entraînements et en musclant un peu les entraînements afin de permettre à chacune d’être un peu plus forte individuellement pour affronter les matchs de Régionale. Avec un investissement et une motivation, ça a marché contre Monaco. On bosse beaucoup sur le mental en match mais j’ai la chance d’avoir un groupe bosseur et dynamique. Les filles ont compris que ce voulait dire le mot collectif : c’est la clé. » Si depuis un moment chaque joueur de l’ESVL progresse, il manquait ce petit plus pour décrocher une victoire référence : 3-2 face à Monaco, qui lutte pour le podium. Les deux autres succès avaient été acquis, toujours à domicile, contre Antibes et Draguignan qui eux aussi courent après le maintien. « Nous n’avons rien lâché en produisant du beau jeu et pour une fois mentalement on a fait la différence. »

Un résultat qui prouve que lorsque les planètes sont alignées, Villeneuve-Loubet a le coffre pour se maintenir. « Le groupe ne mérite pas sa dernière place. Nous avons pu observer la qualité du niveau de jeu de ce championnat et ses exigences. Déjà en décembre, contre Mougins (Leader ; ndlr) on a vu que le travail réalisé commençait à payer. Nous espérons que cette progression continuera de s’exprimer en termes de résultats durant la seconde partie de championnat. », développe pour notre média le Président. Bien que les résultats tardent à se stabiliser dans le vert, le Président affirme que le groupe reste motivé et que l’entende est bonne. « Le groupe continue de travailler et de progresser ensemble. C’est sa qualité première : l’esprit collectif. Mais aussi la persévérance au regard des défaites. Le secteur offensif est le point à travailler : nous devons finir les points plus rapidement et réduire nos fautes directes. Nous avons des moyens, l’envie et une énorme volonté. Il faut continuer à travailler pour pouvoir améliorer notre compte points. »

Ce dimanche Villeneuve-Loubet a l’occasion de quitter, enfin, sa dernière place. En cas de succès à domicile 3-0 ou 3-1 contre Fréjus, les Varoises passeront derrière. L’occasion d’effacer la déroute du match aller. Après avoir gagné la première manche, l’ESVL avait sombré, perdant notamment deux sets 25-9 et 25-4. « Les filles ont à cœur de gagner ce match ! Mais le vrai travail qu’elles ont réussi c’est que même en étant lanterne rouge, même en perdant un nombre de matchs important, toutes les filles sont présentes à l’entraînement le mardi avec la volonté de rebondir. Selon moi, c’est ce qui fait la différence. Je suis quelqu’un d’optimiste. J’y ai toujours cru et j’y crois à chaque match et peu importe le résultat de fin de saison nous aurons progressé collectivement », déclare l’entraîneur. Coup d’envoi pour un match charnière ce dimanche à 14h00.

(Crédit photo : ESVLVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie