Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Entrer dans le top 130 en double »

Ecrit par Martial HESPEL

A bientôt 26 ans, Hugo Nys est à un tournant de sa carrière. Sa progression régulière doit être accélérée cette année avec de très grosses ambitions, notamment en double.

Hugo Nys connait son premier adversaire de sa saison, premier match, première pierre d’une année charnière. Au premier tour du 15.000$ de Bagnoles de l’Orne la tête de série n°7 rencontrera un Français issu des qualifications, Matthieu Roy. Pour ce qui est du double, dont on vous expliquera pourquoi cela est très important cette année, il est tête de série n°1 associé à Grégoire Jacq et est exempt du premier tour. Un premier tournoi important qui doit lancer du mieux possible un premier mois instructif puisque suivra ensuite le 15.000$ de Bressuire dont il a atteint la finale il y a un an puis le Challenger de Rennes. Déjà un gros programme qui en dira beaucoup sur la qualité de sa préparation hivernale après avoir arrêté le circuit début novembre en Inde.

« Derrière mon énergie a été consacrée aux matchs par équipe avec Grenoble. Nous avons cette année encore fait une très belle campagne puisque nous finissons troisième. Ensuite j’ai eu une semaine de repos et puis j’ai commencé la période de préparation foncière à Monaco », explique celui qui s’entraîne à Monaco depuis novembre 2013. Pendant ce mois de décembre, il a beaucoup appuyé sur le physique et le service même si la préparation ne fut pas linéaire. « L’objectif étant de toujours chercher à progresser dans tous les compartiments. J’ai été gêné par une petite blessure au mollet qui m’a empêché de courir pendant une bonne semaine. Maintenant tout est rentré dans l’ordre. Je dois et je cherche à progresser au service, c’est sûrement le coup où je suis le moins régulier sur l’année : il faut corriger ça. »

Et cette saison, alors que depuis toujours le simple a été sa priorité, il mettra en 2017 le double sur la même ligne d’importance. Pourtant, depuis le début de sa carrière, il a empoché vingt-cinq titres en double en Future et un Challenger, sans donc que cette spécialité ne soit véritablement une priorité, même s’il l’a toujours disputé à fond et sans tricher. « Je vais mettre beaucoup d’importance sur le double cette année, autant que sur le simple. L’objectif étant de jouer un maximum de Challenger en double et jouer les qualifs ou le tableau en simple. J’ai de gros objectifs en double, je veux terminer l’année au moins dans les 130 premiers mondiaux. » Il est aujourd’hui 233e. Son raisonnement est on ne peut plus simple. Avoir d’excellents résultats en double et s’approcher du top 100 ne peut que le faire progresser rapidement pour le simple où il se situe actuellement à la 354e place mondiale.

Pour ce début d’année, Nys et son entraîneur Guillaume Couillard ont choisi un parcours plus classique. L’an passé, ils avaient tenté le coup, sans réussite, sur des Challengers en Asie avant de rentrer en France. Cette fois un programme exclusivement sur l’hexagone. « En effet, cette année, pas d »Asie. Je fais deux Futures en France puisqu’en Europe il n’y a pas de Challenger. J’ai certes des points à défendre (33 en deux tournois : ndlr) mais je n’y pense presque pas. L’important étant de mettre en place ce que j’ai travaillé cet hiver, tennistiquement comme mentalement. Les résultats suivront j’en suis sûr. » Nys est dans l’attente du programme de mardi puisque ce n’est pas ce lundi qu’il débutera et en attendant, souhaitez lui pour 2017 d’être en forme physique toute l’année et de « gagner des gros trophées en simple et en double. » Les mots sont posés.

(Crédit photo : Monaxtennis)



Voir plus d'articles de la même catégorie