Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Énormément d’humilité »

Ecrit par Martial Hespel

Mougins et son nouvel entraîneur, Sabrina Dridi, sont au rendez-vous des ambitions du Président Pastorello. La reconquête des Panthères est en marche. Le MOM est leader de sa Poule d'Elite Nationale.

Sabrina, pour son quatrième match, Mougins n’a pas fait dans le détail face à Monaco. Les satisfactions ?
Un match satisfaisant du groupe face à une équipe monégasque valeureuse et combative. L’objectif est surtout de compter sur les douze joueuses du collectif, une philosophie qui me tient à cœur et qui me paraît essentielle à la lecture de la longueur de saison. Le plan de jeu mis en place a bien été respecté, l’état d’esprit est celui que j’attendais de voir, même si tout n’a pas été parfait quand j’analyse en détail. La joie de vivre et l’énergie qu’elles ont sur et en dehors du terrain apporte un vrai plus au collectif.


Après quatre journées, l’équipe n’a toujours pas perdu le moindre set… Aucune fausse modestie, la machine est-elle en route ?
Les scores ne sont que des chiffres. Ce qui m’intéresse c’est le contenu et la progression individuelle et collective. Nous avons joué sérieusement ces matchs pour être dans le plan de marche que nous nous sommes fixé. Si l’effectif a été partiellement renouvelé, j’ai pu travailler sereinement sur le recrutement et chaque joueuse du collectif correspond à un véritable choix de ma part. Il n’y a pas de fausse modestie, le challenge, aussi ambitieux soit-il, doit être abordé avec énormément d’humilité.


A partir de samedi et le match de Quimper, c’est une sorte de deuxième championnat qui arrive avec tous les gros : Quimper, Harnes ou encore Saint-Dié. Quel est le mot d’ordre ?

Le même que depuis le début de la saison : du travail et de la rigueur à l’entraînement pour préparer au mieux chaque adversaire. Il n’y a ni grosse ni petite équipe dans cette division, les résultats le prouvent. Nous abordons avec le même sérieux chaque match. Je ne me concentre que sur le travail au quotidien, étape par étape, pour permettre à l’équipe de bien vivre, de progresser et de performer.


Au milieu de ça, arrive la coupe de France, avec un autre gros match contre Istres. On connaît le passé récent glorieux de Mougins dans cette compétition. C’est un objectif du club encore cette année ?

A l’image du championnat, chaque match est une occasion de progresser et de trouver les axes de la semaine suivante. Le match d’Istres est un match de Coupe, face à un adversaire que l’on pourrait retrouver plus tard dans la saison. Dans chaque compétition dans laquelle le club est inscrit, l’objectif est d’aller le plus loin possible, mais je le répète cela passe uniquement par le travail et la rigueur et non par des grands discours ou grandes projections.


Le club n’a jamais caché ne vouloir qu’une chose : remonter tout de suite en Ligue A. Après un mois pile de compétition, tu es confortée dans ton choix de rejoindre le MOM ?

Au-delà de l’ambition du club, c’est le projet sportif qui m’a séduit et l’environnement dans lequel le Président me permet d’évoluer. C’est un environnement que je connais très bien. Il m’a également soutenu dans ma volonté de faire jouer des locales et des Françaises sur le terrain. Monter d’une division est conditionné par de nombreux paramètres dans le monde du sport. L’objectif est de ne surtout pas se concentrer sur la finalité mais bien sur le travail à accomplir pour se donner les moyens de jouer de beaux matchs en fin de saison.



Voir plus d'articles de la même catégorie