Par Sudeast Info
Basket : Un niveau homogène en N3M
Après 8 journées, aucune formation du 06 en N3M n'est en négatif. Chacun avance relativement bien, grâce surtout à un rendement à domicile frôlant la perfection.
Handball : Carros ne s’en satisfait pas
Dans le ventre mou de son championnat Nationale 3 Féminin, Carros a presque réussi sa révolution, mais son entraîneur en veut plus encore.
Basket : Vence enchaîne et encaisse
Jean-Luc Cerutti ne s'ennuie pas. L'entraîneur de la R2M de Vence doit conduire un groupe ambitieux mais qui n'a plus le droit à l'erreur.
Handball : Ça rigole en coupe pour Beausoleil
Battu pour ses débuts en championnat, Beausoleil n'a pas manqué son entrée en matière en coupe de France Départementale.
Basket : Menton veut bien voyager
Solide à domicile, Menton peine en à l'extérieur en Nationale 3. Pour se mettre à l'abris de la zone rouge, il faut rapidement prendre des points à l'extérieur.
Volley : Mandelieu se cherche encore
Petit à petit, la Nationale 3 de Mandelieu prouve qu'elle sera bien au rendez-vous du haut de tableau, même si les réglages ne manquent pas.
Volley : Un tournant de la saison du VBSL ?
Avec six points en trois journées et une défaite contre Mougins, l'Elite de Saint-Laurent est dans les temps. A confirmer.
Basket : le Cannet doit briser la spirale
Après un début de saison convaincant, la N2M du CCAB marque le pas et cherchera à se relancer ce soir pour ne pas glisser en bas de tableau.
Volley : il faudra compter sur Cannes
Deuxième de Régionale Masculine après trois journées, Cannes affiche déjà un rendement très intéressant. A confirmer grâce à la coupe.
Volley : Cannes n’a pas manqué son départ
En Nationale 2, invaincue, l'AS Cannes est seule leader de son championnat. Les équipiers de Corentin Rodolfo impressionnent.

« Énormément d’humilité »

Ecrit par Martial Hespel

Mougins et son nouvel entraîneur, Sabrina Dridi, sont au rendez-vous des ambitions du Président Pastorello. La reconquête des Panthères est en marche. Le MOM est leader de sa Poule d'Elite Nationale.

Sabrina, pour son quatrième match, Mougins n’a pas fait dans le détail face à Monaco. Les satisfactions ?
Un match satisfaisant du groupe face à une équipe monégasque valeureuse et combative. L’objectif est surtout de compter sur les douze joueuses du collectif, une philosophie qui me tient à cœur et qui me paraît essentielle à la lecture de la longueur de saison. Le plan de jeu mis en place a bien été respecté, l’état d’esprit est celui que j’attendais de voir, même si tout n’a pas été parfait quand j’analyse en détail. La joie de vivre et l’énergie qu’elles ont sur et en dehors du terrain apporte un vrai plus au collectif.


Après quatre journées, l’équipe n’a toujours pas perdu le moindre set… Aucune fausse modestie, la machine est-elle en route ?
Les scores ne sont que des chiffres. Ce qui m’intéresse c’est le contenu et la progression individuelle et collective. Nous avons joué sérieusement ces matchs pour être dans le plan de marche que nous nous sommes fixé. Si l’effectif a été partiellement renouvelé, j’ai pu travailler sereinement sur le recrutement et chaque joueuse du collectif correspond à un véritable choix de ma part. Il n’y a pas de fausse modestie, le challenge, aussi ambitieux soit-il, doit être abordé avec énormément d’humilité.


A partir de samedi et le match de Quimper, c’est une sorte de deuxième championnat qui arrive avec tous les gros : Quimper, Harnes ou encore Saint-Dié. Quel est le mot d’ordre ?

Le même que depuis le début de la saison : du travail et de la rigueur à l’entraînement pour préparer au mieux chaque adversaire. Il n’y a ni grosse ni petite équipe dans cette division, les résultats le prouvent. Nous abordons avec le même sérieux chaque match. Je ne me concentre que sur le travail au quotidien, étape par étape, pour permettre à l’équipe de bien vivre, de progresser et de performer.


Au milieu de ça, arrive la coupe de France, avec un autre gros match contre Istres. On connaît le passé récent glorieux de Mougins dans cette compétition. C’est un objectif du club encore cette année ?

A l’image du championnat, chaque match est une occasion de progresser et de trouver les axes de la semaine suivante. Le match d’Istres est un match de Coupe, face à un adversaire que l’on pourrait retrouver plus tard dans la saison. Dans chaque compétition dans laquelle le club est inscrit, l’objectif est d’aller le plus loin possible, mais je le répète cela passe uniquement par le travail et la rigueur et non par des grands discours ou grandes projections.


Le club n’a jamais caché ne vouloir qu’une chose : remonter tout de suite en Ligue A. Après un mois pile de compétition, tu es confortée dans ton choix de rejoindre le MOM ?

Au-delà de l’ambition du club, c’est le projet sportif qui m’a séduit et l’environnement dans lequel le Président me permet d’évoluer. C’est un environnement que je connais très bien. Il m’a également soutenu dans ma volonté de faire jouer des locales et des Françaises sur le terrain. Monter d’une division est conditionné par de nombreux paramètres dans le monde du sport. L’objectif est de ne surtout pas se concentrer sur la finalité mais bien sur le travail à accomplir pour se donner les moyens de jouer de beaux matchs en fin de saison.



Voir plus d'articles de la même catégorie