Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Encore un effort pour Saint-Laurent

Ecrit par Martial HESPEL

Promues en Nationale 2 après deux montées consécutives, les filles de Saint-Laurent ne sont plus très loin des play-offs. Julie Bertany, cadre du groupe, fait un état des lieux.

Julie, Saint-Laurent a connu sa troisième défaite de la saison samedi dernier à Cannes. Le score est très lourd (25-19 25-19 25-17). Quelles sont les raisons de cet échec ?

Nous avons passé deux semaines d’entrainement plus difficiles que d’habitude en terme de fatigue, de motivation certainement du à la période. Plus les blessures qui font tirer sur la corde d’autres joueuses, ce qui n’a pas aidé la préparation psychologique du match. 

Alors que vous aviez gagné l’aller 3-1 à Pagnol, cette fois Cannes, qui cherche aussi les points pour les play-offs, avait aligné du lourd…

En effet la configuration du match retour n’était pas la même qu’à l’aller avec le renfort de deux joueuses, mais surtout la pointue qui a joué tout le match. Jeune joueuse talentueuse qui a été énorme et nous a mis la tête dans l’eau dès l’entame du match. Du coup un cocktail d’une belle équipe de Cannes qui a bien joué face à notre jeu complètement crispé où on a perdu notre force collective, ça ne pardonne pas. Notre force c’est de vite zapper les mauvais éléments et de se concentrer sur la suite.

Du coup, avec les trois points pris par Cannes, mais aussi les trois points de Venelles pris à Grenoble, tout se ressert pour les deux dernières places qualificatives derrière Nîmes et Monaco…

Nous sommes dans un mouchoir de poche. A la fois on a les mérites de notre début de saison qui nous permet d’être bien mais à la fois on nous colle derrière. On a ce désavantage contrairement à Cannes, Venelles et le Cannet-Rocheville (Qui sont des centres de formation ; ndlr) de pas avoir de réserve pour respirer et on fait face à elles trois pour la place en play-offs. On ne va rien lâcher, on mérite cette place avec un effectif nouveau, jeune et qui ne va faire que grandir ! On s’entraîne beaucoup et très sérieusement pour tenter ces play-offs qui vont nous enlever cette pression négative. 

Après deux montées successives, il était intéressant de voir comment le groupe aller s’adapter à ce haut niveau qu’est à la Nationale 2. Le groupe n’a pas déçu…

L’équipe est à son niveau. On a l’inconvénient qui en réalité devient un sacré avantage d’être un nouveau groupe jeune, parfois un peu plus expérimenté par rapport à d’autres, mais qui justement a tout à construire et à évoluer. L’intérêt du maintien c’est justement de se projeter sur d’autres phases du collectif pour l’avenir. On est en plein dedans sur notre niveau, un groupe qui s’entend à merveille – et ce n’est pas donné à tout le monde chez les filles – un groupe sain et efficace je pense dans un club qui nous le rend parfaitement bien : une pensée aux supporters et aux dirigeants qui nous mettent dans de supers conditions.

Pour rebondir, le calendrier, n’est pas des plus favorable, avec un déplacement à Nîmes, le leader invaincu, contre qui vous aviez perdu 3-2 à Pagnol au match aller. Comment aborder cette rencontre alors que les points deviennent précieux ?

Ce match est forcément compliqué. On se déplace chez elles, elles sont invaincues avec un groupe fort et on est pas dans notre meilleure forme de notre côté. Justement je pense qu’on a tout à gagner sur ce match. Se faire plaisir sans pression puisque on ne part pas pour créer l’exploit mais juste jouer notre jeu, reprendre confiance, re-dynamiser le groupe et pourquoi pas la perf au bout qui sera la cerise sur le gâteau. En période plus difficile il ne faut surtout pas aller se créer des pressions où il n’y en a pas. Chacun son groupe, chacun son objectif, il faut jouer notre jeu c’est tout ce qui sera efficace.

En revanche, pour le dernier match de 2015, une victoire impérative est attendue à Lyon…

C’est autre chose ! Là c’est non négociable, on sera sorti de nos semaines downs, on aura eu des entraînements en plus pour gérer ce match. On gagne et c’est tout ! On joue ce match à l’extérieur contre une équipe qui fait une saison plus compliquée que nous. On se doit de prendre trois points. On aura eu deux semaines d’entraînement pour cet objectif. On a l’ascendant psychologique vis à vis du classement et du match aller donc il faut le garder en mettant en place notre jeu et un état d’esprit irréprochable.

(Crédit photo : VBSL)



Voir plus d'articles de la même catégorie