Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Encore raté pour le BTP ?

Ecrit par Martial HESPEL

On ne compte plus le nombre de deuxième place de la PNF du Bâtiment Nice. Si cela se répète encore cette année, ce ne sera pas une déception pour le nouveau coach Naoufel Boudhir.

Il y a quinze jours, même si jamais rien n’est définitif, la PNF du Bâtiment Nice a peut-être, encore une fois, fait une croix sur la montée en Nationale 3. Un revers surprise face aux Collines, ou pas quand on connaît la grande ascension depuis quelques semaines du club de David Venturelli. Dans le même temps, Val d’Argens, leader, a gagné. Alors, même si Nice et Val d’Argens doivent encore s’affronter, l’écart est maintenant de trois points. Peu, mais beaucoup à la fois. « Nous sommes tombés sur une bonne équipe (Handball des Collines ; ndlr) qui a été plus forte que nous ce jour là, malgré tout bien entendu il y a de la frustration et de la déception. Une défaite surprise ? Oui c’est sur, mais mon groupe a beaucoup à apprendre avec ce genre de défaite pour chercher l’accession en N3F cette saison ou la saison prochaine », raconte le technicien à www.magsport06.fr.

Car Boudhir tient à remettre les choses dans leur contexte. Oui, comme chaque année, Nice s’avance comme un prétendant à la montée. Et c’est légitime. Mais pour lui, ce ne sera pas une déception si, dans le cas ou cela se produit, Nice termine encore sur le podium sans monter. « L’objectif aujourd’hui c’est de bien finir la saison en gagnant tous les matchs : championnat et coupe. Et donc forcément Val d’Argens. Il ne faut pas oublier que j’ai commencé avec ce groupe cette saison et que nous sommes partis sur un projet de trois ans pour la montée. Ce n’est donc que le début. » Boudhir évoque un groupe riche en qualité mais « malheureusement » pas en quantité. Alors, quelque soit la division dans laquelle où évoluera l’équipe l’année prochaine, le coach recherchera deux ou trois recrues, « c’est aussi un objectif primordial pour moi. » Mais attention, la course à la montée n’est pas terminée. « J’ai un groupe volontaire, qui ne lâche rien, qui a la gagne, qui travaille dur aux entraînements. Mon adjointe – Sophie Vachetta – et moi-même travaillons ensemble pour apporter tout ce que l’on peut à ce groupe qui est en demande. De plus, il ne faut pas oublier que le Président du club – Frédéric Meynard – est très présent, soutenant et répond toujours lorsque l’on a besoin de quoique ce soit. Avec tout ça, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas. »

D’ailleurs le staff a tout le loisir de bichonner l’effectif. Le week-end dernier, son adversaire en coupe a déclaré forfait. Résultat, Nice est au milieu d’une longue trêve de trois semaines. « Elle se passe très bien. Le groupe travaille dur avec le préparateur physique – Jonathan Marion – et cela nous permet une bonne préparation pour atteindre notre objectif de gagner tous les matchs. » Et ça commence le week-end prochain par la réception de Cannes – Mandelieu : match nul à l’aller. « Mais avec cinq joueuses descendant de la Nationale 2 qui ont toutes pratiquement joué l’intégralité du match. Nous n’avons pas eu de chance pour le nombre de descentes mais justement j’estime qu’au final le score est plutôt positif. Pour le match retour il n’y aura pas autant de descentes et nous jouons à domicile, ce qui donnera un match totalement différent. » Conscient qu’il n’a plus de joker, Boudhir sait que chaque match aura la même valeur : trois points. En espérant un faux pas du leader ?

(Crédit photo : AS Bâtiment Nice)



Voir plus d'articles de la même catégorie