Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Drouot succède à Laixhay

Ecrit par Martial HESPEL

La Pré-Nationale Féminine du Saint-Laurent possède un nouvel entraîneur, qu’elle connaît bien, en la personne de Pascal Drouot, pour palier au départ de Richard Laixhay. La montée programmée en NF3 va t-elle en pâtir ?

Fait rare. Un entraîneur qui quitte de lui même son poste, malgré l’archi-domination de son équipe, ça ne court pas les rues. C’est pourtant ce que vient de connaître la Pré-Nationale Féminine du Stade-Laurentin, leader de son championnat, avec seulement deux petits sets concédés en dix-huit journées. Richard Laixhay, après une décennie de bons et loyaux services au club, est parti. « Je n’ai rien à dire à ce sujet. J’ai pris ma décision il y a un mois environ », a confié l’intéressé à www.magsport06.fr. De son côté, Gérard Rémond, le Président laurentin, évoque « un différent » entre Laixhay et la direction du club, mais pas que : « Je pense que Richard n’était pas très bien. Il avait quelques soucis personnels, devait vivre quotidiennement avec des horaires décalés. Il était fatigué et a voulu prendre du recule. » Est-ce vraiment pour ses raisons que Laixhay a laissé le navire PNF sans son commandant de bord alors qu’il n’a jamais été aussi proche d’offrir au Stade-Laurentin, pour la première fois de son histoire, une équipe au niveau national ?

« Nous avons confiance »

Quoi qu’il en soit, le SLVB a trouvé son remplacement il y a maintenant quinze jours. Pascal Drouot était la saison dernière l’entraîneur de la NM2 du Nice Volley-Ball. Il y a quelques saisons, il a même entraîné quatre joueuses qui étaient en NF2 à Nice et qui évoluent aujourd’hui à Saint-Laurent. « Les choses sont allées très vite. Le lundi 3 mars au soir, j’ai discuté avec un ami, qui siège au bureau du club laurentin. Il me parle de la situation du SLVB. Moi j’étais en Allemagne depuis l’été dernier. Mardi, j’ai Gérard Rémond au téléphone et le mercredi soir j’étais au gymnase pour pratiquer mon premier entraînement. Je suis très content d’arriver ici et je rends hommage au travail de Richard Laixhay », confie Drouot. Ce dernier sera également en charge de l’équipe cadette qu’entraînait Laixhay. « On connaît bien Pascal et c’est un plaisir de le voir arriver. Nous avons conscience de ses qualités d’entraîneur mais aussi de ses qualités humaines. Il en faut car dans un groupe qui joue le haut de tableau il y a toujours des petites tensions. Nous avons confiance », explique le Président.

« Ça nous va très bien »

A la question de savoir si ce changement peut chambouler la compétitivité du groupe, ce dernier a donné la meilleure réponse possible en s’imposant vendredi dernier 25-17 25-20 25-16 contre l’équipe 3 du RC Cannes. « Je ne suis pas inquiet pour la fin de saison et pour le tournoi de qualification au championnat national », rassure Rémond, « l’équipe est rodée et connaît Drouot. On ne devrait pas rencontrer de difficulté. Seules les blessures peuvent nous barrer la route. » Le nouvel entraîneur lui évoque deux objectifs clairs : « Je veux terminer la saison invaincu et poursuivre ainsi la série d’invincibilité créée par mon prédécesseur. Le but des derniers matchs de championnat est de préparer le TQCM et ainsi monter en NF3. » Drouot arrive à Saint-Laurent pour trois mois avec l’objectif de faire monter d’une division la PNF. La suite ? « Je ne sais pas. Il faut voir comment je m’intègre et comment le club m’intègre. » Le Président laurentin tend à dire que si tout se passe comme prévu, comprenez la montée en NF3, la décision de continuer l’aventure ou non reviendra à Drouot en personne. « Son côté de l’éthique, on ne le trouve pas partout. Ça nous va très bien. »

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie