Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Drouot et ses recrues

Ecrit par Martial HESPEL

Promu en Nationale 2, Saint-Laurent a recruté trois joueuses que nous vous présentons. Le coach Pascal Drouot, ambitieux, n’exclu pas l’arrivée d’une douzième joueuse.

Pascal Drouot, l’entraîneur de la Nationale 2 Féminine de Saint-Laurent, promue à ce niveau, vient de recruter trois joueuses. La première est une jeune passeuse qui vient de Mandelieu et qui sera dans le double projet NF2 et PNF : Anaïs Pantalacci (à gauche), née le 7 mai 1999, 165 cm. Elle a été championne de France benjamine en 2011, vice-championne de France benjamine en 2012 avec le titre de meilleure passeuse de France. Puis vice-championne de France minime et cadette en 2014 avec un titre de meilleure passeuse de France en minime et championne de France avec la sélection Côte d’Azur en 2014. Ajoutez à cela le titre de vice-championne de France minime UNSS 6×6 en 2014.

Arrivée également de Manon Rebuffel (au centre), 175 cm, née le 4 avril 1995, une joueuse polyvalente. Lors de la saison 2011-2012 elle intègre le Pôle Espoir de Lyon où elle termine troisième des InterPôles France. De 2012 à 2014 elle évolue au Pôle France de Beach-Volley : finaliste au Touquet, troisième à l’île de Ré, participation aux championnats d’Europe U22 ainsi qu’une cinquième place au championnat de France de beach-volley senior. Lors de la saison 2014-2015, elle joue pour le club de Nîmes avec lequel elle termine troisième de Nationale 2 ou encore troisième de la coupe de France M20. Pour ce qui est du beach elle a enchaîné avec une troisième place à Torcy, étape du championnat de France et la première place au tournoi international au Grau du Roi.

Enfin, Léa Bachelery (à droite), née le 16 septembre 1996, 180 cm, un centrale en provenance de Sainte-Maxime, club où, par hasard, elle s’est inscrite à 13 ans. Elle qualifie ses premières années de chaotiques par manque d’ambition et une seule envie : s’amuser. Sauf que très vite, elle intègre la Régionale 1. A ce moment là, elle raconte être tombée sur un groupe formidable qui lui a beaucoup appris et qui lui a donné l’envie d’évoluer, d’être rigoureuse et compétitrice. Ainsi, après six années à Sainte-Maxime, concrétisées par une montée en Nationale 3, il arrive le temps pour elle de s’offrir un nouveau défi, en Nationale 2, sur le Côte d’Azur.

(Crédit photo : DR)



Voir plus d'articles de la même catégorie