Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Draperi piège le Sprinter

Ecrit par Martial HESPEL

L’Italien Mattéo Draperi s’est imposé ce dimanche sur le Grand de Prix Nice. Le coureur de l’UC Monaco remporte le sprint à trois devant Fayolle (Hyères) et Ortiz (Nice).

C’est au terme d’une course limpide que Mattéo Draperi a levé les bras en vainqueur sur le Grand Prix de Nice – Souvenir Louis Nucéra. Dès le deuxième des quarante tours, un groupe se forme, avec en son sein deux coureurs de l’UC Monaco, Nicolo Lavazza et Andréa Cismondi. Un peu plus loin, la bonne échappée part : Drapperi et Cismondi (US Monaco), Jérémy Ortiz (Sprinter Club de Nice Jollywear) et Cédric Fayolle (Hyères). Chacun va prendre ses relais. Derrière, Jérémy Fabio (Martigues), très actif, va rouler, épaulé à certains moments par Florent Icard (Roanne) ou encore Thibault Athané (Vaulx-en-Velin), par les Italiens du Team Cerone-Rodman, ou encore par Rémy Gras, l’autre coureur de Martigues. Mais on ne verra jamais une organisation constructive en tête de peloton. Hyères, Monaco et donc Nice vont contrôler et Mandelieu n’aura jamais la force de peser sur la course. A environ cinq tours du terme de l’épreuve, Cismondi va sauter. Jamais à plus de trente secondes du groupe de tête, le peloton ne reviendra pas. A deux cents mètres de la ligne, Draperi, en troisième position, lance le sprint. Fayolle et Ortiz n’ont plus qu’à s’avouer vaincu.

« Il ne fallait pas se louper »

A 23 ans, celui qui portait la saison passée les couleurs de Chambéry, prouve à nouveau qu’il est bien l’un des patrons du peloton azuréen. « Andréa Cismondi a fait un sacré travail », rend hommage Draperi. « Il a roulé deux fois plus que moi, tout comme Ortiz et Fayolle. Moi je ne me sentais pas au mieux mais je sais que je vais vite au sprint. Alors avant le dernier virage, j’ai arrêté de rouler pour me caler en troisième position et ainsi lancer le sprint. » Pour Guido Posetto, directeur sportif de l’UC Monaco, cette victoire arrive à point nommé : « Tout le monde était là aujourd’hui alors il ne fallait se louper. » Pas moins de onze coureurs ont été alignés ce dimanche par l’UCM. « La stratégie était simple : minimum deux garçons par échappée. Lavazza était parti avec Cismondi, puis Matteo a pris le relais. Derrière, les gars ont contrôlé. C’est toujours risqué d’arriver à trois, mais je sais que Mattéo va vite. C’est la première victoire de la saison et même si c’est un critérium, ça fait plaisir. Le compteur est débloqué par Mattéo, c’est un super gars, très enthousiaste avec tout le monde. Il offre une bonne dynamique à l’équipe. » Voir Draperi s’imposer à Nice n’a rien d’étonnant. L’Italien réalise un gros début de saison. « Il faut maintenant gagner encore plus », lance l’intéressé.

(crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie