Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Des difficultés collectives »

Ecrit par Martial HESPEL

Privée de Céline Azou, la D2F de Cannes, troisième, vient d’enchaîner une quatrième victoire consécutive en championnat face à Cergy (26-28) à l’occasion de la onzième journée. Mais le coach Raphaël Benedetto attend une remise en question de son groupe avant un déplacement à Dijon, deuxième.

« Un peu à l’image de nos victoires contre Achenheim et Noisy, on est bien mais on manque de régularité, de discipline et il faut vite arrêter cela. C’est un avertissement. Il faut se faire violence pour changer ces lacunes car si on y parvient pas nous allons au devant de désillusions. On fait souvent une bonne entame de match mais plus le temps avance et plus on a passe de plus en plus près de la défaite. 

Contre Achenheim nous avons contrôlé sur la fin. Face à Noisy on ne s’est pas trop fait peur car nous avions assez d’avance. Cette fois, lorsque je prends mon temps mort à dix minutes de la fin nous sommes menés. C’est bien de ne pas avoir lâché. Les filles sont allées chercher le match. Mais je pense qu’on pouvait porter l’estocade beaucoup plus vite. On manque de vigilance sur des choses simples. En ce moment, l’équipe a des difficultés à jouer ensemble, de façon collective sur la durée d’un match.

« Un avertissement sans frais »

Sameidi soir nous allons jouer à Dijon qui est juste devant nous au classement. A l’inverse, cette équipe est régulière aujourd’hui. On est capable d’aller chercher ces trois points. Ça serait magnifique. Pour cela il faudra montrer plus de maturité. Nous sommes pîle à la mi-saison et nous sommes dans ce qu’on peut faire, être troisième. J’espère bien entendu aller chercher plus haut. Au minimum je vise le podium. Le groupe est de qualité et il faut maintenant plus de régularité. Mais je suis aussi conscient de l’adversité.

On sait d’où viennent nos soucis collectifs. Aujourd’hui il y a trop d’initiatives individuelles qui ne se justifient pas. Nous devons jouer simplement avec plus de relâchement. Mais tout se passe bien : le groupe vit bien. On gagne des matchs. Mais à force de se reposer sur les trois points, d’en faire un peu moins collectivement à chaque entraînement, de jour en jour, on se retrouve en échec pendant les matchs. Il faut faire attention. On crée moins, nous sommes moins alertes. Les filles doivent prendre ce résultat de Cergy comme un avertissement sans frais. Si elles le font, on pourra à nouveau avancer. Le groupe est intelligent. »

(crédit photo : AS Cannes Handball)



Voir plus d'articles de la même catégorie