Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Dernière ligne droite avant Ponferrada

Ecrit par Martial HESPEL

C’est l’une des attractions de cette fin de saison dans les Alpes-Maritimes. Jeremy Defaye va disputer le championnat du monde du contre-la-montre Junior en Espagne le mardi 23 septembre prochain. Pour www.magsport06.fr, l’un des grands espoirs du cyclisme français tient un journal de bord. Voici le deuxième numéro.

« Bonjour à tous,

C’est bientôt l’heure du départ pour l’Espagne ! Et oui nous ne sommes plus qu’à six jours du gros objectif de fin de saison. Mais avant de partir ce jeudi matin, je voulais vous tenir informé de la dernière ligne droite qui se profile devant moi et qui me mènera au mardi 23 septembre.

Tour d’abord, la semaine dernière j’ai enchaîné environ un jour sur deux de sorties intensives et dures derrière le scooter basées sur des efforts intensifs d’environ cinq à dix minutes. Je les ai répété un certain nombre de fois pour être au final dans le temps total du chrono. Des séances dures mais que j’ai pu faire entièrement et qui te donnent confiance.

Ensuite, dimanche, c’était l’heure de la finale du Challenge Nationale Juniors à Alençon en Normandie. Effectivement Alençon ce n’est pas tout prêt ! Je suis parti le samedi matin en avion et j’ai passé le week-end chez des amis à Nantes qui m’ont ensuite emmené sur le lieu de la course. Les jambes étaient vraiment bonnes, le moral aussi et je sentais que je pouvais faire un bon petit résultat. Tout se déroula parfaitement jusqu’au soixantième kilomètre… 

J’étais dans le bon coup avec tous les premiers du Challenge National (Valentin Madouas, Rayanne Bouhanni, Aurélien Paret-Peintre etc…), mais mon support de batterie du dérailleur électrique s’est alors dévissé : impossible de continuer ! J’attends la voiture qui me dépanne en me changeant de vélo – heureusement que Stéphane Brodu chez qui je logeais avait pensé à amener son vélo pour me servir de rechange – mais le braquet était de 50×14. Donc c’était très compliqué dans les descentes et faux-plats descendant. Mais je parviens à rentrer sur le peloton et j’attaque même dans le circuit final, mais en vain. Je suis ensuite distancé dans un faux-plat descendant, vent de côté. Pour me consoler je termine quand même troisième du classement général final du Challenge National Juniors derrière deux excellents coureurs : Madouas et Bouhanni. Mais c’est toujours rageant quand les jambes sont bonnes et qu’on se sent capable de faire mieux…

Une fois rentré le lundi après-midi, l’heure des derniers préparatifs avait sonné. Ce matin, entraînement avec le vélo de chrono pour tester le matériel et le changement de vitesses et de plateaux. Tout se passe bien donc je suis prêt à partir demain avec l’équipe de France ! Nous dormirons jeudi soir vers Bayonne où nous nous décontracteront du voyage avec Corentin Ermenault, l’autre français qui fera le contre-la-montre junior à Ponferrada. Puis vendredi entraînement de deux heures à Bayonne le matin, ensuite fin de la route pour l’Espagne dans l’après midi. Samedi et dimanche reconnaissance du circuit et lundi place à des petites sorties de récupération pour arriver frais mardi.

Ce deuxième carnet de bord vous paraîtra peut-être long mais comme je serai bien occupé par la suite et je ne sais pas si j’aurai le temps de vous raconter le début de mon aventure espagnole d’ici le mardi 23 septembre.

En tous cas la forme est là, le moral est bon, donc tout va bien.

Portez-vous bien,
Adios
Jeremy.« 

(Crédit photo : Gwendolène Sbaai)



Voir plus d'articles de la même catégorie