Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Déçu mais satisfait »

Ecrit par Martial HESPEL

Bonne nouvelle pour le Sprinter Club de Nice Jollywear, Jérémy Ortiz est de retour en forme. Le Français, troisième du Souvenir Louis-Nucéra, retrouve ses jambes d’il y a deux ans.

Dimanche dernier, Jérémy Ortiz, l’un des leaders de la DN3 du Sprinter Club de Nice Jollywear, a pris la troisième place du Critérium Souvenir Louis-Nucéra à Nice. Le Français de 27 ans confirme sa bonne forme du moment, quelques semaines après sa deuxième place au Grand Prix de Saint-Gilles.

Parti dès le premier kilomètre dans la bonne échappée, il s’est fait griller la politesse dans un sprint à trois, remporté par Mattéo Draperi (US Monaco) devant Cédric Fayolle (VS Hyérois). « Je sais que dans ces courses là il faut tout le temps être aux avant postes car le bon coup peut partir à tout moment. C’est un peu la loterie comme on dit et ce ne sont pas forcément les plus costauds qui sont devant », a confié Ortiz à www.magsport06.fr. Après une saison 2013 difficile en raison de pépins physiques, l’un des captaines de route de la formation niçoise va beaucoup mieux, en témoigne un hiver riche en cyclo-cross convaincants : 1er à Montferrat, 1er à La Colle sur Loup, 3e à Beausset et 5e à Mandelieu. « Je suis très motivé en ce début de saison dès que je mets un dossard. Je m’entraîne pourtant très peu, mais l’envie de bien faire en course décuple les forces. »

Le jeu du chat et de la souris

Ce n’est donc pas une surprise de le retrouver dans le bon coup à Nice : « On a joué un peu au chat et à la souris avec le peloton. Nous n’avons jamais compté plus de vingt-cinq secondes d’avance et dès que ça revenait à quinze secondes on accélérait un coup. Le but était d’aller jusqu’au bout donc pas question d’attaquer avant le dernier tour, sous risque de voir le peloton revenir. » Parti à quatre, le groupe de tête va voir Andréa Cismondi sauter à quelques tours de l’arrivée, après s’être sacrifié pour Draperi. « J’ai donc attendu et placé une attaque à cinq cents mètres de la ligne car je savais que j’étais le moins rapide au sprint. Fayolle a fait l’effort pour rentrer et Draperi a contré aux deux cents mètres, j’ai réussi à revenir mais je me suis fait serrer contre les barrières sur la gauche. Je suis déçu pour le club évidement mais satisfait tout de même de ma troisième place. »

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie