Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Déçu, mais content de ce moment »

Ecrit par Martial HESPEL

S’il a forcément regretté sa défaite en double associé à Balleret contre la Finlande, Romain Arneodo, joueur de Monaco en Coupe Davis, a avoué avoir pris beaucoup de plaisir.

Romain, quatre heures de jeu, 7-6(2) (4)6-7 (1)6-7 6-4 7-5. On sait que Benjamin et toi vous marchez très fort en double cette année et que les Finlandais ont gagné, certes pas ensemble, des ATP 250 en double en février. T’attendais-tu à un match aussi long ?

Oui est non. Tu as le format en trois sets gagnants donc forcément tu sais que ça sera plus long qu’un match sur le circuit. Mais je ne m’attendais pas à cette physionomie. Je ne sentais pas un match en trois sets secs car en double ça tourne vite. J’ai été surpris qu’on tiennent aussi bien nos services de chaque côté. D’habitude, je perds beaucoup plus mon service et avec Benjamin on compense avec notre qualité au retour. J’ai sauvé plusieurs balles de breaks donc j’étais plutôt content de ça. J’arrivais à les gêner. Mais j’étais autant surpris de gagner autant mon service que de ne pas réussir à les breaker. C’était un double de haut niveau.

Dans le troisième set, on a senti Henri Kontinen à la rupture physiquement et finalement il s’est remis en piste malgré votre avantage d’un set…

On avait remarqué ça aussi. En gagnant le troisième set, je pensais vraiment qu’on avait pris l’ascendant psychologique et qu’il fallait juste les enfoncer. On a eu pas mal d’occasions et on se fait breaker un peu à l’arrache, un peu connement… J’étais un peu étonné car même en perdant le quatrième set 6-4, j’avais l’impression qu’on était mieux. C’était à contre-courant. Il y a eu des hauts et des bas. J’y ai repensé après la fin de match… C’est vrai qu’il y a eu des retournements de situations. C’est le principe des vases communicants. Dans le quatrième j’étais serein. Je pensais qu’on allait le faire. Et puis au tout début du cinquième, on se fait breaker, on court derrière. C’est dur. A quelques points près… Mais je suis quand même content du match et du moment qu’on a passé ensemble.

Toi qui as l’habitude de parcourir le monde à jouant des Futures, ce type de match, à la maison, devant un beau public doit te changer et te faire plaisir ?

J’ai été content de jouer ce double, en Coupe Davis. Avec Benjamin, tous les résultats qu’on a eu avant, c’était pour nous préparer ça. On a bien progressé. On joue bien ensemble. Forcément déçu d’avoir perdu, mais content de ce match tout de même. Ça donne envie de jouer au tennis juste pour ces moments là. En Futures ce n’est pas très glamour tous les jours. Je m’entraîne tous les jours pour vivre des matchs comme aujourd’hui. Et puis en double l’ambiance est différente, il y a plus de jeu, c’est spectaculaire. Vraiment sympa. En tribune tout le monde était bien chaud. A certains moments, j’avais même le sourire aux lèvres et même quand ce n’était pas le cas, j’étais bien.

Voilà Monaco mené 2-1, avec Benjamin, pas le choix, vous devez gagner vos deux simples demain…

Tout va dépendre du match de Benjamin en premier. Ca va être dur… Mais il est capable de le faire même s’il n’est pas favori. J’ai joué Nieminen hier, c’est solide. Très solide. Mais je sais que Benjamin peut le faire. Ca me donne espoir. Je reste optimiste. Je n’ai qu’une hâte, c’est de jouer un match décisif (Sans doute contre Micke Kontinen : ndlr). Je vais jouer le coup à fond, même si Benjamin perd, je vais jouer mon match, sans pression. Mais on peut gagner la rencontre.



Voir plus d'articles de la même catégorie