Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Couillard passe au crible ses poulains

Ecrit par Martial HESPEL

Les Monégasques Romain Arneodo et Benjamin Balleret ont tous les deux perdu ce samedi au deuxième tour des qualifications de l’ATP 250 de Nice. Analyse avec leur entraîneur Guillaume Couillard.

Guillaume, au premier tour ce matin, Romain (480e) a joué face à ton ancien joueur, Alexandre Massa (1470e), qui a quitté la structure de Monaco l’été dernier. C’était forcément un match particulier, les deux garçons se connaissaient très bien…

En faite Alexandre était plus tendu que Romain. Et puis Romain a eu de meilleurs résultats jusqu’à maintenant. Le fait qu’Alexandre a un peu plus subi l’evènement, puisque c’est son tournoi, c’est sa ville, fait qu’il a moins bien géré l’événement que Romain et le score a vite défilé. Romain s’est montré solide, il a tenu le plan qu’on avait un peu fixé au début. Rien de plus. Ça a suffi ce matin et vu le contexte c’était bien.

Puis, dans l’après-midi contre Sam Querrey (66e), Romain ne fait pas un mauvais match, mais n’a rien pu faire face à la qualité de service de l’Américain…

Il débute mal le match. Romain le respecte un peu trop au début et ainsi Querrey se met dedans, bien en confiance. Pour Romain du coup c’était plus dur de trouver son rythme. Et puis Querrey fait parti selon moi des cinq meilleurs serveurs au monde. C’est un ancien Top 20 à l’ATP. Au début de match Romain fait la course derrière. C’est difficile et il a tout de même des occasions en fin de rencontre. A partir du moment où il a plus accepté de le percuter et d’oser, son adversaire a frappé du coup moins fort. Mais bon il y a une vraie différence. Querrey a claqué quinze aces, dont onze dans la deuxième manche. Notamment sur saconde balle. A partir de ce moment là c’est compliqué.

Encore une fois Romain ne passe pas à côté de son match face à un garçon du Top 100. Progresse t-il depuis quelques semaines ?

Il arrive au hausser son niveau de jeu contre des très bons joueurs. Maintenant c’est surtout sur son niveau moyen où il doit progresser. Généralement il ne passe jamais à côté des gros matchs. C’est surtout contre des mecs de son classement ou moins bien classé, dans des Futures où les conditions sont moins bonnes, que les résultats sont un peu moins probants. C’est là dessus qu’on travaille. J’aimerai qu’il soit plus régulier dans les résultats. On y travaille, c’est compliqué mais on va y arriver, je n’ai pas de doute.

Pour Benjamin (280e), il remporte son premier tour ce matin contre un Irlandais peu connu, James McGee (206e), mais qui occupe un meilleur classement…

On connaissait McGee. On savait que c’était un bon joueur mais peut-être plus à l’aise sur une surface dur. Mais il fallait se le coltiner car il a une très bonne qualité de frappe. Benjamin s’est montré solide, joue mieux sur terre battue, il glisse mieux, joue bien avec les angles et les changements de rythme. C’était bien de s’en sortir en deux sets. Et puis Benjamin est revenu dans la nuit, à 00h30 d’Allemange où vendredi il a joué les demi-finales du double au Challenger d’Heilbronn. Le temps de s’endormir etc… Il était sur place tôt ce matin. Physiquement c’était compliqué d’enchaîner, mais il l’a fait ce matin. Vraiment un bon match.

Au deuxième tour en début d’après-midi, face à Donald Young (78e), tout ne s’est pas passé comme prévu…

J’ai été surpris par le début de match de Donald Young. Il était très agressif. Alors que je l’ai vu joué le matin, il ne l’était pas du tout, mais pas du tout… Donc je ne pensais pas qu’il serait aussi entreprenant. Peut-être que cela a un peu perturbé Benjamin qui a joué très en cadence que alors que Young aime ça. Puis Benjamin a joué de façon plus arrondie pour faire jouer son adversaire plus haut sur son revers et ça l’a remis dans le match avec pas mal de jeux accrochés. A un moment donné Benjamin encaisse trois jeux de suite et sur les onze jeux suivants il en gagne six. C’était plus équilibré. Et puis, à 3-3 dans la seconde manche, arrivent ces trois derniers jeux qui sont allés très vite (à peine plus de cinq minutes ; ndlr), où Benjamin doit encaisser quatorze points et n’en marque qu’un seul. Il a fait des fautes très rapidement. Je l’ai trouvé un peu irrité, un peu nerveux.

Benjamin a eu de très bons résultats entre juin et novembre 2013 mais c’est plus dur depuis janvier et sa tournée dans l’hémisphère sud qu’il a terminé aux qualifications de l’Open d’Australie. Il est toujours à la recherche d’un déclic en simple cette saison ?

Il joue bien, il fait des bons matchs. Mais il a eu beaucoup de fatigue en début d’année. Il a devenu papa et a eu quelques petites blessures. Mais c’est en train de rentrer dans l’ordre. Je touche du bois mais la deuxième partie de saison sera meilleure. Il a pas mal de points à défendre, mais au-delà de ça ce qui est important pour lui c’est de gagner des matchs. S’il s’en donne les moyens, comme l’année dernière, il n’y a pas de raison. Il ne joue pas moins bien. Au contraire.

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie