Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Chamboulements de dernière minute

Ecrit par Martial HESPEL

La NF2 de Saint-Laurent a connu quelques bouleversement ces dernières semaines. Christelle Jouandon voit les play-offs s’éloigner avant même le début de saison.

« Il y a eu des retournements de situations concernant mon recrutement qui était bouclé au mois de juin. » Bon. Lorsque Chrisitelle Jouandon commence à répondre à nos questions, on se dit que les plans de la technicienne vont être mis à rude épreuve. Explications. « Il s’avère que finalement Marieme Niasse ne pourra pas revenir cette saison – ou en tout cas pas pour l’instant – pour des raisons familiales. » Premier point noir. Mais ce n’est pas tout. L’une des recrues de Jouandon, au poste d’intérieur, ne viendra finalement pas.

En revanche, le secteur extérieur de l’équipe devrait bien se comporter puisque Aurélia Alloncle, qui jouait à Rennes en NF1, et Maéva Dinallé, qui elle portait les couleurs de la NF2 d’Hainault en Espoir, sont bien présentes. « Ce sont deux jeunes joueuses au potentiel très intéressant, ce qui nous permet de palier à l’arrêt de Laurie Suchecki et au départ de Clotilde Monnier. » Cette dernière portera les couleurs de la NF3 de Rognac.

« Je compte sur le retour de Vidal »

« Par contre, j’ai actuellement des problèmes dans mon secteur intérieur qui se retrouve bien évidemment très affaibli. Je n’ai donc pour l’instant pas de joueuse pour remplacer Marieme Niasse et Elodie Demortier, qui étaient des joueuses de fort impact dans l’équipe. » Dermortier elle prend de la hauteur, en rejoignant la NF1 de Roquebrune. Autre point délicat à négocier pour la technicienne, mais on n’en voudra pas à Laetitia Vidal, c’est l’absence de cette dernière, qui attend un heureux événement. « Je compte sur son retour. Elle va accoucher prochainement. Je sais qu’elle est motivée, mais je ne veux pas lui imposer une pression dont elle n’a pas besoin aujourd’hui. J’espère en tout cas pouvoir la retrouver sur les terrains dans quelques mois, cela fera le plus grand bien à l’équipe. » 

Le groupe NF2 de Saint-Laurent, annoncé par le club, est composé aujourd’hui de huit joueuses. La neuvième n’est autre que Laetitia Vidal. Jouandon est donc à la recherche de joueuses pour solidifier son groupe, mais en cette fin du mois d’août, les effectifs sont bouclés, les entraînements ont repris, les matchs amicaux commencent… Difficile de trouver une joueuse de niveau NF2 disponible. Surtout des joueuses culminant à 185 centimètres ou plus, qui sont très demandées.

« En position de jouer le maintien »

Alors, les objectifs changent du tout au tout. En effet, avec l’effectif initial, si la montée est NF1 n’était pas forcément d’actualité, les play-offs étaient fortement envisagées. « A l’heure actuelle, nous sommes en position de jouer le maintien, sauf recrutement de dernière minute. C’est très dommageable pour le club et pour l’équipe, mais c’est comme ça. Apparemment d’autres clubs connaissent les mêmes problèmes à différents niveaux… » Pourtant, lorsqu’on a l’esprit compétiteur, on ne s’avoue pas vaincu aussi facilement. « Nous avons une équipe qui aura tout de même les moyens de se battre et des atouts à faire valoir même si nous manquerons de taille. Je sais que je peux compter sur l’esprit guerrier et combatif de mes joueuses. » Pour monter en puissance, le groupe a repris l’entraînement, à base essentiellement de courses, il y a une semaine. Les séances de basket débutent cette semaine, avec un premier match amical à Monaco, vendredi 29 août, contre la NF3 du Monaco Basket Association, qui a construit une équipe pour monter en NF2. Un bon test à venir…

La Nationale 2 Féminine de Saint-Laurent débute sa saison le dimanche 21 septembre à 13h15 dans la salle de l’équipe Espoir de Bourges, rien que ça.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie