Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Cette équipe se responsabilise plus »

Ecrit par Martial HESPEL

Avant la trêve, la N2M de Monaco a battu le leader, Nîmes, en match en retard, sur le score de 37-33. Un succès qui lui permet, pour la première fois depuis bien longtemps, de jouer les premiers rôles. En effet, voici deux saisons que les Monégasques, jamais inquiétés pour leur maintien, coinçaient face aux gros, étant rapidement exclus de la course à la montée. Ce n’est pas le cas cette saison. Le coach Xavier Mangematin, bien que prudent, savoure.

Xavier, à la vue de l’importance de cette opposition, comme le groupe a-t-il préparé la venue de Nîmes ?

Ce match on l’a abordé comme les autres avec en plus un contexte particulier puisque nous étions les seules à jouer. Sur ce type de rencontre il n’y a pas besoin d’insister sur l’importance du résultat : les joueurs en sont conscients. On a juste bien préparer tactiquement ce qu’on voulait mettre en place. Après on a l’habitude de jouer contre les centres de formation donc il fallait surtout dire aux joueurs d’insister sur l’intensité qu’il fallait déployer et notamment dans le duel physique. Mais je crois surtout que cette équipe se responsabilise plus et commence à faire preuve de maturité dans l’abord de ces matchs.

Que retenir de cette victoire alors que c’est Nîmes qui va mener jusqu’à la 19e ?

Dans l’ensemble la prestation a été convaincante. On démarre moins bien que d’habitude parce qu’on a des échecs aux tirs sur des situations à six mètres et sur contre-attaque. On est vite revenu en exploitant bien les infériorités adverses et notamment en seconde mi-temps. On marque notre meilleur total de buts de la saison face à une des meilleures défenses. Le score est important car le rythme du match est élevé. On termine la partie avec une efficacité de 67% : c’est important à ce niveau. Je vois surtout que l’ensemble des joueurs a su tenir son rôle. C’est appliqué et rigoureux. On peut s’appuyer là-dessus.

Le championnat a la particularité cette année de proposer une très longue trêve jusqu’au 30 janvier : un peu moins longue pour Monaco puisque vous aviez ce match en retard. Comment gérer cette pause ?

Le programme de la trêve est simple : repos physique et psychologique. Avec les reports et la coupe de France on a enchaîne depuis début août. On a un mois pour retravailler physiquement et ajuster ce qui n’a pas fonctionné en début de saison. On va travailler sur trois matchs amicaux.

Pour tes trois matchs de championnat de reprise, tu vas affronter trois des cinq dernières équipes du championnat. Qu’est-ce que cela t’inspires ?

Ça me laisse penser qu’il faudra être prêt. Marseille reste une équipe de qualité et qui sortira d’une bonne préparation. Gagner à la Seyne n’est jamais aisé et Valence voudra se rattraper du match aller (Victoire de Monaco 32-17 ; ndlr).

Grâce notamment à ses neuf buts face à Nîmes, ton Capitaine, Martin Cottarre, est le meilleur buteur du championnat. Un sacré avantage qui fait qu’aujourd’hui Monaco est tout simplement la meilleure attaque du championnat…

Je ne savais pas que Martin était le meilleur buteur et à mon avis lui non plus. Et je pense que tout comme moi il n’y apporte pas trop d’intérêt. Je crois effectivement qu’on a progressé dans le domaine offensif mais surtout dans le jeu rapide. Martin sait surtout le rôle important qu’il tient et les responsabilités qu’il a dans l’organisation du jeu de l’équipe. Il fait bien jouer les autres et sait les moments où il doit prendre ses responsabilités de buteur. On a également la chance qu’il fasse preuve d’une vraie efficacité aux 7 mètres. L’équipe tout comme lui bénéficie du travail de chacun.

Une mauvaise nouvelle est tombée sur le groupe il y a quelques semaines avec la grave blessure de l’une de tes trois recrues estivales, Danilo Nedovic. Quelle est précisément la nature de sa blessure ?

Danilo souffre d’une désinsertion du tendon du grand pectoral qui nécessite une intervention chirurgicale qui a eu lieu le 4 janvier. J’en profite pour lui souhaiter bon courage. Mais sans précipiter les choses on peut espérer son retour pour début avril et la fin du championnat. En attendant, Guillaume (Oversteyns ; ndlr) tient parfaitement son rôle et se montre très satisfaisant mais ce n’est pas une surprise.

Quel est aujourd’hui ton état d’esprit avant d’aborder ces mois importants ? Tu es dans le bon coup pour espérer monter et surtout, lors des matchs allers, tu as réalisé des écarts conséquents face à des adversaires directs qui pourront être utiles : +4  Nîmes, +10 Chateauneuf et +9 La Crau.

Il est difficile de parler de la suite de la saison. On est dans le coup c’est certain même si l’accroc face au HB3M peut rester en travers (Monaco a perdu 34-30 après avoir mené 11-18 ; ndlr). Je l’ai dit aux joueurs, nous n’en sommes pas à la moitié (Seulement neuf matchs sur vingt-deux ont été joués ; ndlr) et la phase retour s’annonce plus compliquée avec des déplacements àa bien négocier. A nous de rester irréprochable à Louis II et de valider ces scores à l’extérieur. Le championnat est long et serré. Il faudra tenir physiquement mais surtout psychologiquement. En attendant, on suit notre tableau de marche et les joueurs font preuve de sérieux, ça comptera sur la distance d’un championnat.

(Crédit photo : Damir Rasol)



Voir plus d'articles de la même catégorie