Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« C’était vraiment magique »

Ecrit par Martial HESPEL

Cannes – Mandelieu a fait le plus dur dans la course à la montée en N1F en gagnant à La Motte. Il reste sept finales à jouer avec sur le banc la convalescente Hamiti si précieuse.

Dans quarante-huit heures, nouveau chapitre dans la course à la montée pour Cannes – Mandelieu. Un déplacement à Jacou où il faudra prendre les trois points pour conserver son destin en main pour retrouver la Nationale 1. En effet, il y a quinze jours, les filles de Jean-Louis Leblond ont réussi la performance de gagner chez son unique rival pour la montée, La Motte Servolex, se payant même le luxe, en s’imposant de cinq buts, de récupérer le goal-average positif. Par la suite, un match sérieux contre Echalas et un succès 32-22. Mais dans le même temps, La Motte est allé gagner 13-26 à Saint Genis Laval, prouvant que le dauphin de Cannes ne lâchera rien.

Sur le banc pour haranguer son groupe, Soraya Hamiti, la Capitaine, suppléée sur le terrain par la gardienne Claire Moreau, qui a été opérée des croisés il y a tout juste trois mois. « La rééducation se déroule bien. La priorité aujourd’hui est de reprendre en masse musculaire. Je reprends bientôt la course. Je prends mon temps et ne brûle pas les étapes. » Elle affirme à www.magsport06.fr qu’elle ne prendra aucun risque et qu’on ne la retrouvera pas sur les terrains avant août prochain, même le 3 juin pour la dernière journée. « Claire se débrouille très bien et assume parfaitement son rôle. Pour ma part, je reste présente auprès des filles, lors des entraînements et pendant les matchs. Je donne des conseils à certaines et apporte surtout ma bonne humeur auprès du groupe. C’est ma façon de les motiver. »

Celle qui jouait en Nationale 1 à Antibes la saison dernière se souvient du match à La Motte. Rencontre charnière où, selon plusieurs retours, le club local avait déjà prévu certaines festivités. Mais le sportif a pris le dessus. « Nous, joueuses, n’avions même pas prêté attention au public. Nous étions déterminées à gagner ce match de plus de trois buts (Défaite 28-30 à l’aller ; ndlr). Toute la semaine nous nous étions préparées à cette guerre : il s’agissait d’un vrai combat. Nous avions eu une réunion à huis clos avant un entraînement pour se motiver. Cela a porté ses fruits car sur le terrain les filles se sont battues comme des chiennes. J’étais sur le banc mais j’avais l’impression d’être sur le terrain. C’était vraiment magique. Je suis fière de ce qu’a accompli l’équipe. »

Mais le chemin est encore long avec sept journées à disputer et Cannes n’a pas un calendrier des plus faciles avec notamment deux déplacements chez deux formations du top 5 : Narbonne et Clermont Ferrand. « C’est nous qui avons les cartes en main. Nous savons ce que nous devons faire. Les filles restent sérieuses aux entraînements et ne croient en aucun cas avoir déjà atteint l’objectif de monter. Loin de là. Et Jean-Louis a bien la tête sur les épaules, il remettra les pendules à l’heure si besoin. » Jacou est une étape comme une autre. Cannes – Mandelieu n’a plus la pression des résultats de La Motte. « Tous les matchs sont à prendre au sérieux. Les filles en sont conscientes et ne relâchent pas les efforts. Et ce, même si l’équipe adverse est plus faible sur le papier. » Coup d’envoi ce samedi à 20h45. 

(Crédit photo : Ln Villard)



Voir plus d'articles de la même catégorie