Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Cela nous pousse à grandir » 

Ecrit par Martial HESPEL

En course pour la montée en Elite Nationale, la N2F de Monaco poursuit son chemin et se déplace aujourd’hui Illac. Le coach Ulivieri se confie sur l’environnement psychologique de son équipe.

Christophe, il y a trois semaines, ton équipe a réussi la très grosse performance de faire tomber Béziers pour la première fois de la saison, t’offrant le droit de toujours croire à la montée en Elite Nationale. Psychologiquement, comment se déroule l’après d’un match si intense en cinq sets ?

En ce qui me concerne j’ai vécu une décompression diffuse post-match en profitant de l’atmosphère de la salle et en regardant le match des N2M de manière passive. En ce qui concerne mes félicitations envers mes filles, je garderai les mots pour moi. Les mots exprimés étaient, je pense, assez fort de sens pour mettre en valeur la qualité de leur engagement et en même temps justes pour conserver une certaine mesure et éviter l’enflammade. 

En parlant de la salle, quelle était l’ambiance durant ce match de haut niveau ? 

Il y a eu une vraie symbiose avec le public qui a été déterminante pour notre victoire. Un soutien omniprésent et aussi une déstabilisation incessante pour l’équipe adverse. Cela fait partie du jeu, nous nous attendrons à la même chose là bas. Je savais mon équipe prête, pour autant nous sommes passés par des phases d’ascenseur émotionnel.

Une victoire de club donc ? 

Oui et je tiens d’ailleurs à remercier particulièrement l’équipe masculine de Monaco et les compagnons des joueuses qui s’investissent chacun selon leur possibilité -encouragements, soins, entraînements etc… – sur la saison. A mon sens, ils ont leur part de responsabilité dans le parcours fantastique des filles.

Malgré tout, Béziers est toujours leader, la situation, bien que moins inconfortable, n’en reste pas moins similaire qu’avant la rencontre…

En effet et cette victoire n’a pas été spécialement fêté par le club ou par l’équipe et ce à juste titre car Béziers reste première, donc directement qualifiée pour monter en Élite. Je le répète encore, j’apprécie la maturité et l’humilité de mon groupe qui ne se croit pas déjà arrivé. Les filles savent se mobiliser autour d’un objectif moyen – long terme tout en capitalisant sur les matchs passés. Donc cela nous pousse à grandir match après match. 

Il a fallu donc se remettre très vite au travail pour préparer Mauguio le 9 avril. Désormais, Monaco est la seule formation invaincue en championnat – Unique défaite en coupe de France Mougins, Elite Nationale – et c’est aussi une lourde pancarte à porter…

Chaque match a sa vérité, ce qui ne change pas, c’est que nous rencontrons chaque week-end des équipes qui veulent être les premières à nous faire tomber. Et dans ce contexte c’est une belle équipe de Mauguio qui nous a posé beaucoup de problèmes dans l’approche tactique bloc / def. Cependant, nous avons assis notre supériorité dans le domaine offensif et au service. 

Certes trois points, mais l’équipe a perdu le premier set. Il a fallu quelque échanges pour se remettre dedans ? Puis, ce samedi soir, il faut se déplacer à Illac… Le compte à rebours est lancé ?

A force de capitaliser, nous sommes mieux préparés à lutter avec encore quelques failles dans l’entame. Je suis très content de ces trois points. Nous savons que pour monter, il nous faudra prendre onze points sur les matchs retour au lieu des dix points des matchs aller. Illac se présente donc dans ce contexte d’ambition de gagner les trois points. Le match aller (Victoire humiliante de Monaco 25-13 25-10 25-15 ; ndlr) n’est pas la réalité de ce qui nous attend là bas. Le club d’ailleurs mettant tout en oeuvre pour que nous soyons dans les meilleurs dispositions, à nous de faire le job.

De son côté Béziers a gagné au Cannet 3-0 et enchaîne dimanche face à un autre centre de formation, Venelles. Le duel à distance continue ?

Quoiqu’il en soit, je ne m’attends pas à un changement de position. Béziers gagnera les deux prochains matchs en prenant six points. La donne ne changera pas non plus de leur côté, car leur montée sportive / financière sera fixée je pense courant mai, ni pour nous car il faudra prendre huit points sur les trois derniers matchs qui nous attendent, pour prétendre à une montée sportive.

(Crédit photo : AS Monaco Volley-Ball)



Voir plus d'articles de la même catégorie